MAROC
08/11/2019 11h:48 CET

Le ministère de la Culture dément avoir annulé les premiers Jeux paralympiques africains

Il précise avoir demandé par écrit au comité organisateur de les reporter.

mediaphotos via Getty Images
Above view image of dedicated amputee athlete with prosthetic leg in start position on running track

DÉMENTI - “Le ministère de la Culture, de la Jeunesse et des Sports n’a jamais refusé d’organiser cette manifestation sportive et ne l’a pas annulée”. Le département de Hassan Abyaba réagit ainsi à une information relayée par certains médias électroniques selon laquelle le ministère aurait annulé l’organisation de la 1ère édition des Jeux paralympiques africains (JPA), dont le déroulement était prévu au mois de janvier 2020. 

Dans une mise au point publiée hier soir, le ministère tient à préciser avoir soumis une demande écrite au Comité paralympique africain de reporter cette manifestation sportive, pour s’y préparer comme il se doit. Et de souligner l’importance des JPA au plan continental et la nécessité de réussir son organisation. 

Et pour cela, le ministère estime tout aussi nécessaire de disposer d’une durée de plus de six mois pour organiser cet événement d’envergure dans les meilleures conditions et mettre en place la logistique particulière qu’il exige. En exemple, ce département cite notamment l’importation  d’équipements sportifs spécifiques aux athlètes paralympiques, la mise en place des accessibilités et d’hébergements adéquats comme exigé par les standards internationaux. 


Le ministère ajoute, par ailleurs, que depuis la signature du protocole d’accord portant sur l’organisation des JPA, le 2 avril dernier, aucune réunion préparatoire n’a été tenue jusqu’au 11 octobre dernier, date de tenue d’une réunion à laquelle le ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger n’a pas été associé, alors qu’il est impliqué en partie dans ce dossier.

Pour préserver l’image du Maroc et réussir ce challenge continental, le département gouvernemental chargé de gérer le secteur sportif, affirme la même source, se doit de s’assurer de la disponibilité de toutes les ressources qu’imposent l’accueil et l’organisation des JPA.