ALGÉRIE
20/07/2019 13h:45 CET | Actualisé 20/07/2019 13h:46 CET

Le militant Hadj Ghermoul libéré

DR

Le militant des droit de l’homme Hadj Ghermoul, en prison depuis le 29 janvier pour “outrage à corps constitué”, a été libéré ce samedi 20 juillet après avoir purger une peine de six mois de prison ferme, selon plusieurs réaction sur les réseaux sociaux.

 

 

 

 

Membre de la Ligue algérienne de défense des droits de l’homme (LADDH) et du Comité national de défense des droits des chômeurs (CNDDC), Hadj Ghermoul, âgé de 37 ans, était en prison depuis mardi 29 janvier, et condamné le 07 février 2019 à 6 mois de prison ferme par le tribunal de la ville de Mascara.

 

 

Hadj Ghermoul a été condamné pour avoir exprimé son refus au 5e mandat de l’ancien président Abdelaziz Bouteflika en brandissant une pancarte sur laquelle était inscrit “non au cinquième mandat ”. Ce dernier a été accusé d’atteinte à corps constitué.