MAROC
16/08/2018 18h:27 CET | Actualisé 16/08/2018 18h:28 CET

Le Médiateur du royaume reçoit de plus en plus de plaintes, surtout liées à la justice

Cette institution est destinée à défendre les droits des citoyens.

DR

RAPPORT - 1943 plaintes adressées au Médiateur sont liées au secteur de la justice. Elles sont en tête de liste des plaintes répertoriées par cette institution dans son rapport d’activité de 2017 qui a été publié au dernier bulletin officiel. Dans ce rapport, le Médiateur fait état d’une augmentation de 13,2% du nombre de plaintes reçues en 2017, soit 9.378, contre 8.281 en 2016.

Mais sur l’ensemble des plaintes, plus de la moitié, soit 6.665, ne relèvent pas de la compétence du Médiateur, précise l’institution. Ce qui témoigne de “l’ignorance des citoyens de ses attributions et ses missions”, souligne-t-elle. Certaines ont toutefois fait l’objet d’orientation vers les départements concernés, indique le rapport. 

Pour ce qui est des plaintes adressées à la justice, elles portent, entre autres, sur des conflits de droit privé, des affaires en cours dans les tribunaux, les conditions de détention, et sur des demandes de grâce envoyées à ce ministère.

En deuxième place sur la liste des secteurs concernés par les plaintes reçues par le Médiateur, 379 sont liées au ministère de l’Intérieur. Elles se rapportent à des conflits sur des terres collectives appelées soulalya, des autorisations et des abus attribués à des auxiliaires de l’autorité locale.

Quant à la nature des plaignants, le rapport indique une prédominance des personnes physiques, soit 80% du total. Elles ont déposé 2.162 plaintes. Les groupes de personnes ont, eux, adressé 345 plaintes au Médiateur, soit 12,7%. Les personnes morales arrivent en dernier avec 206 plaintes, soit 7.6%.