ALGÉRIE
04/03/2015 10h:12 CET | Actualisé 05/03/2015 10h:05 CET

Rencontre chef de la 6ème Région Militaire-société civile d'In Salah: "mise au point" du MDN

Archives

Le ministère de la défense nationale (MDN) a publié mercredi sur son site une "mise au point" au sujet du récit fait par les représentants de la contestation d'In Salah de la rencontre de mardi entre le général-général-major Athamnia Ammar, chef de la 6e région militaire de l’armée algérienne avec les représentants de la société civile.

Le récit de la rencontre fait par les protestataires et relayé par les journaux indiquait que le commandant de la 6ème région a donné des assurances que les contestataires pouvaient continuer à manifester pacifiquement place Somoud sans intervention de la police et de la gendarmerie. Les protestataires indiquaient également que le général-major Athamnia s’était engagé "à sanctionner tous les dépassements et assurer le maintien de l’ordre".

Le communiqué des contestataires, publié sur Facebook affirmait que le général-major a donné des "instructions fermes aux responsables de la gendarmerie et de la police" pour que les incidents ne se répètent pas et "pour dédommager les victimes, racheter des tentes en remplacement de celles qui ont été brûlées....".

Toujours selon le récit des protestataires, le général-major aurait accepté le retour du sit-in au Km 35 en soulignant que les "gendarmes qui ont agressé les manifestants en les frappant à coup de décharges électriques seront poursuivis en conformément aux lois militaires car ils ont agi de manière individuelle et de manière illégale".

Suivez l'actualité sur le gaz de schiste ICI.

Appel à "lever le sit-in pacifiquement"

La "mise au point" n'évoque en aucun cas un désaveu à l'égard des gendarmes ou encore des instructions particulières données aux forces de police et de gendarmerie. Elle n'évoque pas, non plus, une assurance qui aurait été donnée par le commandant de la région pour un retour des contestataires place "Somoud".

Le "Commandant de la 6è région militaire (Tamanrasset) s'est rendu mardi à In Salah où il s'est réuni avec les représentants de la société civile parmi les citoyens et les notables de la région" indique le communique en précisant qu’il agissait "conformément aux instructions du Haut Commandement de l'armée.

A In Salah, "il s'est réuni avec les représentants de la société civile parmi les citoyens et les notables de la région, au nombre de vingt-neuf (29) personnes".

Selon la même source, le Commandant de la 6è RM a écouté les préoccupations et les revendications des représentants des habitants d’In Salah, "tout en les exhortant à faire prévaloir la raison et de faire preuve de responsabilité et de soutenir les efforts d'apaisement et d'éviter tout acte de sabotage ou de destruction des biens publics et privés".

Le communiqué du MDN met en exergue aussi le fait que le chef de la 6e région militaire a "insisté sur la nécessité d'éviter toute forme de provocation ou d'affrontements avec les forces de maintien de l'ordre".

Le communiqué précise que le responsable militaire a exhorté les manifestants à "lever le sit-in pacifiquement et de laisser place au retour à la vie normale et ne pas entraver les activités quotidiennes de la population".

Une précision qui va à contre-pied du communiqué des manifestants selon lequel, l'accord trouvé autorisait la reprise de la contestation pacifique à la place Al Somoud. Le communiqué du MDN rejette les "lectures contenues dans certains quotidiens parus aujourd'hui" et "dément catégoriquement toute autre interprétation".

Le communiqué souligne qu'après la rencontre avec les représentants de la société civile, "le Commandant de la 6è RM s'est ensuite réuni avec les responsables des différents services et forces de maintien de l'ordre, afin de coordonner les efforts pour assurer l'ordre public dans le cadre du strict respect des lois de la République".

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.