MAROC
01/05/2018 17h:21 CET | Actualisé 01/05/2018 17h:47 CET

Le Maroc rompt ses relations diplomatiques avec l'Iran

Les relations entre les deux pays n'ont jamais été au beau fixe.

DR
Ambassade d'Iran à Rabat

DIPLOMATIE – Rien ne va plus entre le Maroc et l’Iran. Le royaume vient en effet de rompre toutes ses relations avec la république islamique.

C’est le ministre marocain des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita, qui a annoncé aujourd’hui cette rupture diplomatique, due selon lui au soutien militaire qu’accorde le mouvement du Hezbollah au polisario.

Selon le ministre, cité par Reuters, l’Iran et son allié chiite libanais procéderaient à la formation militaire et à l’armement des combattants du polisario. En réaction, le Maroc fermera son ambassade à Téhéran et expulsera l’ambassadeur iranien à Rabat, rapporte l’agence de presse Reuters, citant des propos de Nasser Bourita. 

Cette décision intervient à quelques jours du vote du Conseil de sécurité de l’ONU qui a reconduit le mandat de la MINURSO pour 6 mois. Juste avant, le Maroc avait décidé d’“agir fermement” contre les provocations du polisario dans la région de Guergarate.

Maroc-Iran: Des relations très tendues

Il faut dire que les relations entre les deux pays n’ont jamais été au beau fixe et venaient à peine de reprendre après 7 ans de rupture. Les canaux diplomatiques entre la république islamique et le royaume avaient en effet été interrompus en mars 2009 de manière unilatérale par le Maroc.

Officiellement, Rabat contestait la vision d’un haut responsable iranien qui avait déclaré que l’État du Bahreïn était “la quatorzième province iranienne”. En solidarité avec le petit État du Golfe, le Maroc avait alors rompu tous ses liens avec la république islamique. En off, des diplomates évoquaient aussi l’ingérence de l’Iran, et des activités de prosélytisme chiite téléguidées par Téhéran.

Mais si Téhéran n’avait pas manqué d’exprimer, dès 2009, son incompréhension et son regret de la décision marocaine, il a bien fallu attendre 2014, pour que décision soit officiellement prise, par le Maroc, de reprendre les relations avec l’Iran. Relations qui viennent une nouvelle fois d’être rompues.

LIRE AUSSI: