MAROC
09/07/2018 18h:04 CET

Le Maroc, pays le plus attractif du Maghreb pour les jeunes actifs

Les Marocains aussi tournés vers l'étranger.

Getty Images

EMPLOI - Le Maroc est de plus en plus convoité par les jeunes actifs dans le monde. C’est une des informations qui ressort du Global Talent Survey, la plus grande enquête au monde sur la mobilité internationale et le comportement des travailleurs.

Une étude réalisée par les agences de consulting BCG et The Network, en partenariat avec le portail de recherche d’emploi ReKrute. L’enquête a porté sur plus de 360.000 personnes réparties dans 198 pays, dont 6.721 Marocains, parmi lesquels 65% d’hommes et 33% de femmes (97% d’entre eux résidant aux Maroc).

Les Africains séduis par le Maroc

Si longtemps le profil des “expatriés” a été associé à des actifs venant d’Europe, particulièrement de France, les résultats de ce rapport donnent une tout autre version. En effet, les Africains sont en réalité les premiers à vouloir rechercher des emplois au Maroc.

Selon le Global Talent Survey, “les actifs qui convoitent un travail au Maroc viennent principalement de pays africains”. En première place on retrouve notamment les Ivoiriens, en seconde les Marocains (le classement prend en effet en compte les Marocains résidant à l’étranger souhaitant retourner au Royaume) et les Tunisiens en troisième position.

Les Béninois et les Algériens arrivent respectivement à la quatrième et cinquième place. Ils sont suivis par les Français (6e place), les Saoudiens (7e), les Egyptiens (8e), les Norvégiens (9e) et la Belgique (10e), qui fait cette année son entrée dans le Top 10.

Le Maroc est ainsi le 53e pays au monde le plus convoité par les jeunes actifs. Le Royaume se classe loin devant ses voisins maghrébins, l’Algérie occupant la 81e place et la Tunisie la 121e place. 

Dans le classement des pays les plus populaires pour les actifs dans le monde, il n’y a pas de surprise à l’horizon, l’Amérique du Nord et l’Europe restent largement convoitées par ces derniers. En haut de la liste, on retrouve ainsi les États-Unis, suivis de près par le Royaume-Uni tandis que le Canada clôt ce trio de tête.

Les Marocains de plus en plus tournés vers l’étranger

Si le Royaume semble être la cible des convoitises de jeunes actifs, les Marocains ont également de plus en plus des envies d’aller voir ailleurs. En effet, selon la même enquête, 80% des actifs marocains souhaiteraient travailler en dehors de leurs pays, soit une hausse de trois point depuis 2014. Une proportion qui est également largement supérieure à la moyenne mondiale, où “seulement” 57% des actifs souhaitent s’expatrier.

Des chiffres proches de ceux publiés par ReKrute en mai dernier, qui affirmait que 91% des Marocains veulent partir travailler à l’étranger. 

Les trois pays les plus convoités par les ressortissants marocains sont la France, le Canada et enfin l’Allemagne, qui gagne deux points depuis 2014. Des candidats à l’expatriation qui citent comme principales motivations “acquérir de l’expérience professionnelle, enrichir leur expérience personnelle et chercher de meilleures opportunités de carrière”.

Des envies de départ mais aussi de retour, rapportait Rekrute en mai dernier. 74% des MRE espèrent ainsi revenir un jour. L’enquête précise que près des trois quarts des Marocains habitant à l’étranger pensent rentrer au Maroc pour contribuer au développement du pays, en y investissant ou en y apportant leur expertise.