MAROC
28/01/2019 14h:15 CET

Le Maroc participe à la Coupe du monde de pâtisserie

Cette année, les candidats doivent réaliser un dessert entièrement vegan.

Coupe du Monde de la Pâtisserie/Facebook
De gauche à droite, les réalisations en chocolat du Maroc, la sculpture de glace du Chili et le dessert vegan de l'Italie.

COMPÉTITION - Ces 27 et 28 janvier, la ville de Lyon, en France, accueille une compétition qui met l’eau à la bouche: la coupe du monde de pâtisserie. Trois Marocains y sont présents pour porter haut les couleurs du royaume dans le pays de la pâtisserie.

Pendant deux ans, des sélections continentales ont eu lieu sur 4 continents (Asie-Pacifique, Europe, Amérique latine et Afrique) avec 55 nations en sélection. Le Maroc a remporté son ticket pour la finale mondiale le 29 juin dernier en coupe d’Afrique. Les pâtissiers Mohamed Yazidi, Brahim Basta et Yassine Lamjarred sont arrivés à Lyon pour tenter de remporter le titre de champion du monde. Ils devront faire face aux meilleurs pâtissiers algériens, mexicains, polonais ou encore japonais. Les Français, tenants du titre, ne peuvent pas participer à cette 15ème édition, selon le règlement.

Réalisation d’un dessert entièrement vegan

Pour ce 30ème anniversaire de la Coupe du monde de la pâtisserie, le thème imposé est “Nature, Flore et Faune”. Pendant deux jours, les équipes sélectionnées doivent faire face à 10 heures d’épreuves. Ils doivent réaliser 3 entremets au chocolat aux grands crus Valrhona, 3 entremets glacés aux fruits de la gamme Capfruit, 19 desserts à l’assiette, une pièce artistique en sucre, une pièce artistique en chocolat et une pièce artistique en glace hydrique sculptée. 

“Toujours fidèle à sa ligne de conduite, le concours demeure plus que jamais à l’écoute des innovations et des tendances en matière de consommation. Pour la première fois dans l’histoire de la compétition, le dessert à l’assiette devra faire appel à des produits bien spécifiques pour valoriser la tendance vegan”, soulignent les organisateurs du concours.

Autre nouveauté pour sensibiliser à l’environnement, la réalisation d’un entremet au chocolat devra devra être obligatoirement accompagnée d’un biscuit à base de miel. “Cette épreuve fait l’objet d’une collaboration avec l’Union Nationale des Apiculteurs de France (UNAF) qui s’engage pour la préservation des abeilles, et de fait sur les questions majeures de biodiversité et de pollinisation”.

Dernière nouveauté et difficulté de cette édition: les candidats devront réaliser une sculpture en sucre “qui devra intégrer obligatoirement un élément transparent en sucre soufflé d’environ 25/35cm. Cette pièce devra être réalisée à la main afin d’obliger les candidats à démontrer leurs compétences techniques”. Ils seront ensuite jugés pour leur créativité et la qualité de leurs mets par un jury professionnel reconnu dans le monde de la pâtisserie. Le Maroc va-t-il succéder à la France et l’Italie, les derniers pays à avoir remporté la médaille d’or?