16/07/2019 12h:20 CET | Actualisé 16/07/2019 12h:20 CET

Le Maroc interdit le passage de revendeurs de vêtements neufs à la frontière avec Melilla

Une décision qui intervient près d'un an après après la fermeture de la frontière douanière entre les deux territoires.

FADEL SENNA via Getty Images

MELILLA - Une nouvelle qui ne risque pas de plaire aux revendeurs. Selon la presse espagnole, les autorités marocaines ont commencé cette semaine à interdire le passage de porteurs transportant des vêtements neufs de Melilla vers le Maroc. Une mesure mise en place près d’un an après la fermeture de la frontière douanière entre l’enclave espagnole et le royaume.

Face à cette nouvelle mesure, qui représente un nouveau coup dur économique pour le territoire espagnol, le nouveau président de Melilla, Eduardo de Castro, a déclaré que les commerçants de la ville “devront s’adapter aux mesures” imposées par le Maroc, rapporte Europa Press.

Ce dernier a souligné lors d’une visite à la frontière “que son gouvernement ne pouvait empêcher un autre pays, comme dans ce cas le Maroc, de fixer ses normes dans sa partie frontalière”.

Une décision qui a aussi pour conséquence la suspension prochaine de la ligne de bus reliant les postes frontières de Beni Ansar et Barrio Chino. L’agence de presse espagnole précise cependant que cette interdiction ne vise que les achats en gros et non ceux effectués par les citoyens marocains se rendant à Melilla pour effectuer des achats personnels.

La fermeture l’an dernier de la frontière commerciale qui sépare le Maroc de l’enclave espagnole de Melilla, a jeté un coup de froid dans les relations commerciales entre les deux royaumes, provoquant d’importantes pertes pour la ville de Melilla.

Le 31 juillet dernier, Rabat avait décidé de fermer la frontière commerciale avec Melilla et d’autoriser seulement le dédouanement des marchandises au port de Beni Ansar qui jouxte la ville espagnole, afin de lutter contre l’économie informelle et l’évasion fiscale, et d’accroître l’économie locale dans le nord du pays.