MAROC
03/01/2019 12h:09 CET

Le Maroc demande à l'Espagne d'aider les étudiants marocains en échange d'un contrôle accru des frontières

Le Maroc réclame une aide pour la formation de travailleurs dans des secteurs clés et un programme permettant à ses étudiants d’étudier en Espagne.

ASSOCIATED PRESS
56.000 migrants sont arrivés sur les côtes espagnoles en 2018.

MIGRATION - Donnant-donnant. L’Espagne est devenue la principale porte d’entrée sur le continent européen avec l’arrivée de 56.000 migrants sur ses côtes en 2018. Pour gérer ce flux, le pays européen a demandé une intensification du contrôle des frontières au Maroc. En échange, le royaume a émis une liste de demandes, notamment en faveur des étudiants marocains, rapporte El País.

Le Maroc “réclame une aide pour la formation de travailleurs dans des secteurs clés tels que le tourisme et la santé, et un programme permettant à ses étudiants universitaires d’étudier en Espagne” sur le modèle du programme Erasmus, souligne le journal espagnol. Pour les formations, l’Espagne s’engagerait, si elle est financée par l’Union européenne (UE), à envoyer du personnel espagnol au Maroc, dédié à la formation des professionnels marocains. 

Le pays voisin assure être d’accord pour défendre les propositions marocaines, “conscient que leur collaboration est essentielle pour atténuer la pression migratoire”, souligne El País. Reste à trouver les financements, et l’Espagne compte sur l’aide de l’UE. Dans ce sens, “la secrétaire d’État aux migrations, Consuelo Rumí, a prévu un voyage à Bruxelles à la fin du mois afin de prendre de nouveaux engagements financiers”.

L’occasion, aussi, d’aborder le retard dans la livraison de la première aide dédiée au Maroc par la Commission européenne. D’un montant de 140 millions d’euros, elle est destinée à la lutte contre l’immigration clandestine. Une première tranche devait être livrée avant la fin de l’année 2018. Le Maroc n’a toujours rien reçu.