MAROC
19/11/2018 14h:55 CET

Le Maroc a participé pour la première fois au World Robot Olympiad

Le royaume n'a pas gagné, mais les jeunes candidats ont beaucoup appris.

Facebook World Robot Olympiad Morocco

COMPÉTITION - Du 16 au 18 novembre, 9 jeunes marocains ont représenté le Maroc à Chiang Mai en Thaïlande, à l’occasion de la finale internationale du World Robot Olympiad, un prestigieux concours de robotique. 

“Nous étions présents, l’année dernière, pour découvrir le concours mais c’est la première participation officielle du Maroc dans la compétition”, souligne au HuffPost Maroc Laila Berchane, présidente et fondatrice de l’ONG LOOP for Science and Technology, qui a accompagné la délégation marocaine aux côtés de la start-up Play Academy. 

Neufs jeunes marocains ont, dans 4 équipes différentes, porté les couleurs du royaume pour cette dernière épreuve. Ils avaient été sélectionnés lors de la finale nationale qui s’est déroulée au mois de juin à Casablanca. “Nous avions lancé un appel aux écoles et à nos centres partenaires, mais aussi aux particuliers. Des enfants intéressés par la robotique pouvaient s’inscrire avec leurs parents”, explique Laila Berchane. 40 équipes ont participé au concours national, principalement des écoles de Casablanca, Rabat et Tanger. 

Parmi chacune des trois catégories (élémentaire, collège, lycée), une équipe a été sélectionnée pour la finale internationale. “Nous avons également invité le lycée Moulay Idriss 1er de Casablanca, que l’on a coaché tout au long de l’année. Nous voulons encourager les écoles publiques à utiliser les nouvelles technologies dans l’enseignement”, ajoute la présidente de LOOP for Science and Technology.

Des robots pour l’agroalimentaire

Les enfants ont dû répondre au thème international: “Food Matter”, un travail sur l’agroalimentaire et les solutions au gaspillage alimentaire. “Par exemple, l’équipe Élémentaire (9-12 ans) a dû codé son robot de sorte à ce qu’il puisse trier des fruits selon des couleurs. Les fruits qui vont au magasin, ceux qui ne sont pas prêts dans la zone verte, les plus mûrs dans la zone bleue. Ils ont été jugé sur leur créativité”, précise Laila Berchane. La catégorie junior (13-15 ans) a travaillé sur la plantation des arbres. Les robots devaient être en mesure de choisir des terres adaptées aux arbres. Enfin, les 16-19 ans se sont intéressés au côté logistique de l’agroalimentaire. 

“Le même travail était attendu au World Robot Olympiad, la finale internationale”, souligne Mme Berchane. 500 équipes, réunissant près de 62.000 enfants de plus de 65 pays ont tenté de créer les meilleurs robots. “Nous avons rencontré quelques problèmes. Nous n’avons pas fait un bon classement mais c’était un bon moyen de voir ce qui se passe ailleurs”, ajoute la présidente. Les champions du monde 2018 sont la Malaisie, la Russie et la Thaïlande. 

L’ONG LOOP for Science and Technology a été créée récemment au Maroc afin de promouvoir le développement des sciences et technologies dans le royaume. “Nous voulons changer l’apprentissage dans ces domaines et inviter les jeunes à voir ce qui se passe ailleurs”.