MAROC
28/11/2018 11h:56 CET

Le mariage forcé d'une mineure au Maroc empêché par les autorités espagnoles

Maltraitée par sa famille en Espagne, cette jeune fille d'origine marocaine allait épouser un homme de 20 ans son aîné.

DR

MARIAGE FORCÉ - La Guardia Civil a arrêté, à Alicante en Espagne, le père et le frère d’une jeune fille de 17 ans qu’ils voulaient marier de force au Maroc à un homme de vingt ans son aîné. D’après un communiqué du ministère espagnol de l’Intérieur, la mineure était sur le point d’être envoyée dans le pays d’origine de ses parents avant qu’une des connaissances de la famille n’alerte les autorités pour éviter ce mariage.

La police espagnole a alors organisé “une réunion d’urgence” avec la jeune fille pour vérifier sa situation, précise le quotidien El Pais. Il s’est avéré qu’elle ne pouvait pas quitter le domicile familial en toute liberté et se rendre à l’école ou sortir seule. Pour assister à ses examens de fin d’année, son établissement scolaire a dû plaider à plusieurs reprises auprès de sa famille pour qu’elle puisse venir.

L’adolescente a avoué aux autorités espagnoles avoir subi des mauvais traitements depuis le début de son adolescence et des pressions, notamment au sujet de ses vêtements. Sa famille la forçait également à porter le voile pour sortir de la maison et surveillait et contrôlait en permanence son téléphone portable, avant de lui en interdire l’utilisation, poursuit le quotidien espagnol. 

Tentative de suicide

Le mariage avec un homme de 37 ans qu’elle ne connaissait pas devait avoir lieu au Maroc, dans la petite ville d’origine des parents. La jeune fille, née en Espagne, devait y déménager une fois la cérémonie célébrée. Après l’annonce de son mariage forcé, l’adolescente a tenté de se suicider en mars dernier, a-t-elle également confié aux autorités. Après cette tentative, ses parents l’ont emmenée au Maroc pour rencontrer son futur mari. Alors qu’elle ne voulait rien savoir de cet homme, sa famille l’a forcée à s’entretenir régulièrement par téléphone avec lui, une fois de retour en Espagne, selon El Pais.

En plus du mariage forcé, elle subissait également des violences de la part de son frère aîné, âgé de 29 ans, parce qu’elle n’acceptait pas les obligations familiales. La Guardia Civil a ainsi arrêté son frère et son père, pour plusieurs charges, à savoir auteurs présumés de crimes de maltraitance au sein de la famille et d’un autre acte de contrainte. La jeune femme, qui ne veut pas rentrer chez elle et souhaite continuer ses études, se trouve actuellement dans un centre d’hébergement public espagnol pour la protection des mineurs.