TUNISIE
24/07/2018 16h:27 CET

Le marché automobile tunisien en perte de vitesse au cours du 1er semestre 2018

Au niveau des marques, le volume des ventes du premier trimestre de l’année, est en baisse par rapport à la même période de l’année écoulée.

Thomas Imo via Getty Images

Le marché automobile tunisien a fait grise mine au cours de la première moitié de l’année 2018. En effet, jusqu’au mois de juin 2018, le marché a absorbé 32.718 véhicules immatriculés, pour un montant de 1,239 milliard de dinars, contre 77.709 voitures pour un montant total de 2,793 Milliards de dinars, au cours du premier semestre 2017. 

Sur les six premiers mois de l’année courante, les concessionnaires agréés par l’État ont importé près 27.324 véhicules légers, dont 18.684 véhicules particuliers et 8640 véhicules utilitaires. Les autorités avaient attribué aux concessionnaires au cours de cette période, 29.358 autorisations.

Le directeur du commerce extérieur au ministère du Commerce, Khaled Ben Abdallah, a indiqué que les importations de voitures ont été réduites de 20% au cours du premier semestre 2018, pour atténuer le déficit de la balance commerciale. 

“La baisse des importations cette année, témoigne de la volonté de maîtriser l’équilibre de la balance commerciale, en préservant nos réserves en devises, à un moment où les cours du dinar tunisien suivent une tendance baissière alors que les prix des carburants sont de plus en plus élevés” a t-il expliqué. 

Et d’ajouter: “dans cette optique, les autorités se sont contentées d’importer dans le cadre du programme général d’importation, 1961 voitures quatre chevaux, sur un quota global de cinq mille unités. D’ailleurs, notre objectif, c’est de rester pour l’instant, au niveau d’un quota de 5 mille véhicules quatre chevaux particuliers importés par an”. 

Renault à la première place, détient une part de marché de 11,1% 

Au niveau des marques, le volume des ventes du premier trimestre de l’année, est en baisse par rapport à la même période de l’année écoulée. Sur les 10 marques ayant réalisé les plus forts volumes d’immatriculation au 1er trimestre 2018, 8 ont connu des baisses de leurs ventes en comparaison avec le 1er trimestre 2017. Dans le détail, les meilleures performances ont été signées par la marque Renault avec une part de marché de 11,1%, suivie par Toyota avec une part de marché de 10,2% (une évolution de 155% sur le marché local), puis la marque Citroën (9,3%), a précisé le directeur du commerce extérieur.

Vient ensuite, la marque Kia qui a perdu 8 points sur le marché, avec une part de marché de 9,3%. Idem pour Hyundai qui a cédé du terrain (- 27%), mais gardé toutefois, une part de 8,2%. Sur six mois, Peugeot a connu une baisse de 17%, avec une part de marché de 7,3%. Volkswagen, quant à elle, a baissé de 56% pour atteindre une part de marché de 5,9%.

La huitième marque Fiat a perdu 35% de part de marché, pour n’en obtenir que 4,2%. Pour sa part, Nissan qui a augmenté ses ventes de 73%, a une part de marché de 4,1%, alors que la marque Seat reste à la traine du classement des marques les plus vendues en Tunisie, avec une part de marché de 3,8%, suite à une baisse des vente de 19% .

Les statistiques pour l’année 2017, révèlent que le parc véhicules en Tunisie (toutes catégories confondues) a atteint 2.112.100 unités en circulation, dont 1.272.036 voitures particulières. 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.