MAROC
08/10/2018 18h:24 CET

Le marathon international de Casablanca revient pour sa 11e édition

Quatre parcours seront proposés aux coureurs amateurs et professionnels.

MARATHON INTERNATIONAL DE CASABLANCA/FACEBOOK

SPORT - Sportifs du dimanche, à vos baskets! Le marathon international de Casablanca revient pour sa 11e édition le dimanche 28 octobre. Cette année, quatre parcours seront ouverts aux coureurs amateurs et professionnels.

Quatre distances

Le premier parcours, le marathon (42,195 km), permettra aux plus endurants de redécouvrir la ville blanche et ses sites touristiques emblématiques, annoncent les organisateurs de la course dans un communiqué. Pour les débutants et aguerris, le semi-marathon leur permettra de se lancer le défi de parcourir 21,1 km.

Les 10 km, course initiée l’année dernière, est reprogrammée cette année pour encourager les coureurs débutants et compétiteurs habitués aux petites distances, soulignent les organisateurs. Enfin, une course réservée aux enfants de 9 à 14 ans, baptisée “Kids Run”, sera programmée le samedi 27 octobre sur un parcours sécurisé.

Cette année, petite nouveauté: le départ et l’arrivée des courses se feront à proximité du complexe sportif Mohammed V, au niveau de la rue Socrate, indiquent les organisateurs. Le “Village”, point de passage obligatoire pour tous les participants, sera quant à lui installé sur l’esplanade du complexe sportif, près de la ligne de départ.

Pour s’inscrire à la course et obtenir des informations sur l’événement sportif, notamment l’emplacement des points de ravitaillement, les internautes pourront se connecter au site web du marathon ou télécharger l’application mobile “Casa Marathon”. Cette dernière “est dédiée aux participants, bénévoles et supporters qui pourront disposer de toutes les informations utiles avec un programme de coaching pour mieux les préparer au jour J”, précisent les organisateurs.

Éviter un nouveau fiasco

Organisé par la commune de Casablanca en partenariat avec la wilaya de la région de Casablanca-Settat, le conseil de la région, le conseil préfectoral, la Fédération royale marocaine d’athlétisme et la société de développement local Casablanca Events & Animation, cet événement avait été beaucoup critiqué l’année dernière.

Les participants s’étaient plaints du manque d’organisation, allant jusqu’à qualifier l’évènement de “fiasco” et appeler à son boycott. Ils pointaient notamment du doigt des problèmes d’inscriptions, un manque d’eau, de ravitaillements mais surtout de sécurité. Les coureurs avaient en effet partagé la route avec les bus et voitures sur certains grands axes.

“Sans aucune langue de bois, c’est un événement qui commence à prendre forme et qui s’améliorera avec le temps, nous travaillons à cela”, avait alors assuré Mohamed Jouahri, directeur général de Casablanca Events & Animation, interrogé par le HuffPost Maroc.