ALGÉRIE
20/04/2018 16h:43 CET | Actualisé 20/04/2018 16h:59 CET

Le MAE malien dément avoir rappelé son ambassadeur en Algérie

Une information, un démenti algérien suivi d'un démenti malien mais l’énigme reste totale.

Andia via Getty Images

Le Ministère des Affaires étrangères malien dément avoir rappelé son ambassadeur en Algérie.  Après le démenti algérien de l’information publiée jeudi relative à un prétendu rappel des diplomates maliens par leur tutelle, le MAE malien vient d’apporter son propre démenti à une information largement relayée la veille.

Dans un communiqué publié par le MAE malien, ce dernier dément catégoriquement avoir rappelé ses diplomates en poste en Algérie soutenant que le gouvernement malien continuera toujours à œuvrer au renforcement des relations d’amitié et de fraternité existant entre les deux pays. 

“Le Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale informe l’opinion nationale et internationale que contrairement aux informations véhiculées par un certain nombre de médias et de réseaux sociaux. il n’a jamais été question de rappel ni de l’appel en consultation de l’Ambassadeur du Mali en Algérie et du Consul général à Tamanrasset”, a indiqué le ministère malien des Affaires étrangères dans un communiqué rapporté par la presse malienne vendredi.

Le ministère malien a soutenu dans son démenti que le gouvernement malien “continuera toujours à œuvrer au développement et au renforcement des relations d’amitié et de fraternité qui existent entre nos deux pays et nos deux peuples”.

Le gouvernement du Mali “remercie une fois de plus le gouvernement algérien pour ses efforts inlassables en vue de hisser nos relations de coopération au niveau souhaité et de faire aboutir le processus de paix au Mali”, a ajouté la même source.

Le ministère malien a, par ailleurs, annoncé que dans ce cadre, “une rencontre à laquelle prendront part l’Ambassadeur du Mali en Algérie, celui de l’Algérie au Mali ainsi que le Consul général du Mali à Tamanrasset se tiendra très prochainement à Bamako pour examiner toutes les questions d’intérêts communs et particulièrement celles relatives à la migration et aux affaires consulaires”.

Cette mise au point faite, deux questions légitimes méritent d’être posées: Abdrahamane Sylla, le ministre malien des affaires étrangères a-t-il fait une déclaration aux médias qui a dépassé ses pensées et s’est-il rétracté après avoir pris conscience des dégâts que cela pouvait causer aux relations entre les deux pays? Ou bien, y-a-t-il a eu une désinformation et les deux grands médias bien introduits en Afrique à savoir la BBC News Afrique et Jeune Afrique, qui ont donné en premier l’information, ont-il été sciemment induits en erreur ? Et dans ce cas-ci qui a intérêt à vouloir nuire aux relations entre les deux pays et dans quel but? L’énigme reste totale.

 

 

Loading...