ALGÉRIE
06/10/2019 14h:10 CET

Le juge ayant remis Tabou en liberté n'a pas fait l'objet d'un interrogatoire

PIERRE ANDRIEU via Getty Images
Secretary-General of Algeria's Socialist Forces Front (FFS), Karim Tabbou speaks during a meeting on the first day of the socialist party (PS) yearly meeting, in the southwestern French city of La Rochelle, on August 26, 2011. The event, entitled in French "Les universites d'ete", runs until August 28. AFP PHOTO / PIERRE ANDRIEU (Photo credit should read PIERRE ANDRIEU/AFP/Getty Images)

 Le président et le procureur général près la Cour de Tipaza ont catégoriquement démenti l’information selon laquelle le juge ayant remis en liberté Karim Tabou ait été interrogé par les services de la direction de la sécurité intérieure, indique dimanche un communiqué de cette Cour.

“Dans son édition du 4 octobre 2019, un site électronique d’information a publié sous le titre : “le juge qui a remis en liberté Karim Tabou interrogé par les services secrets+, un article dans lequel il est fait état d’un supposé interrogatoire par les services de la direction de la sécurité intérieure de la présidente de la chambre d’accusation de la Cour de Tipaza suite à sa décision de remise en liberté du prévenu Tabou Karim”, précise la même source.

Le président et le procureur général près la Cour de Tipaza “tiennent à apporter un démenti catégorique quant au contenu de l’article en question et confirment détenir un écrit de la main de la magistrate concernée attestant que rien de ce qui a été rapporté par son auteur n’a eu lieu”, souligne le communiqué.