ALGÉRIE
30/10/2018 07h:41 CET

Le journaliste Saïd Chitour évacué à l'hôpital la nuit dernière

Souffrant d’une douleur à la tête, le journaliste dont l’état de santé s’est dégradé rapidement a été évacué à un hopital algérois pour subir une opération chirurgicale en urgence

Huffpost MG

En prison depuis plus de 500 jours, le journaliste Saïd Chitour a été évacué à l’hôpital la nuit dernière. 

Souffrant d’une douleur à la tête, le journaliste dont l’état de santé s’est dégradé rapidement a été évacué à un hopital algérois pour subir en urgence une opération chirurgicale.

Le journaliste et fixeur Saïd Chitour a été arrêté depuis plus de 16 mois pour une affaire d’“espionnage” présumée et incarcéré depuis à la prison d’El Harrach à Alger 

Son incarcération, sans procès, jugée abusive par son avocat Me Miloud Brahimi, a suscité une large mobilisation de la corporation. Un rassemblement a été organisé le 22 octobre dernier pour dénoncer sa longue détention et réclamer un procès équitable.

La famille du journaliste avait, alors, attiré l’attention sur la dégradation de son état de santé. Diabétique et hypertendu, Saïd Chitour, a expliqué sa famille, le journaliste souffrait d’une inquiétante excroissance à la base du crâne.

Said chitour, faut-il le rappeler, a été interpellé le 6 juin 2017 à l’aéroport international d’Alger à son retour d’un voyage en Espagne.

Correspondant de médias étrangers anglophones et fixeur pour les journalistes étrangers, Saïd Chitour a comparu devant le tribunal de Dar El Beida et a été placé sous mandat de dépôt.

Après des mois de détention sans procès, Said Chitour a été inculpé le 12 novembre 2017  pour avoir fuité des “documents gouvernementaux sensibles” à des diplomates étrangers et a transféré son dossier à un tribunal criminel.

Sa défense a introduit un appel auprès des hautes instances judiciaires pour recalcification des faits. Depuis, cette requête reste en attente.