TUNISIE
28/05/2018 11h:58 CET

Le journal "Al Moussawer" affirme que l'ancien ministre Slim Chaker a été empoisonné, le ministère de la Santé dément

"Il n’a pas été empoisonné” a rétorqué Nabiha Borsali Falfoul, directrice générale de la Santé au ministère de la Santé

AFP Contributor via Getty Images

Le journal “El Moussawer”, qui titrait lundi, en une, “Qui a mis du poison dans la bouteille d’eau du ministre Slim Chaker?”, a publié un article au sein duquel il remet en cause la mort naturelle de l’ancien ministre de la Santé Slim Chaker, évoquant un empoisonnement.

HuffPost Tunisie

 

“Nous n’avons absolument aucun doute. Il n’a pas été empoisonné” a rétorqué Nabiha Borsali Falfoul, directrice générale de la Santé au ministère de la Santé sur les ondes de Shems Fm.

 

“Toute l’équipe du ministère était avec lui dimanche matin lors du Marathon. Comme dans chaque marathon, il y a plusieurs tentes sous lesquels se trouvaient de l’eau pour se ravitailler. On s’est arrêté ensemble à la même tente et on a pris nos bouteilles au hasard et on a bu” a-t-elle expliqué ajoutant ne pas l’avoir lâché d’une semelle durant tout le marathon.

Pour elle, c’est catégorique, “c’était une crise cardiaque”. 

HuffPost Tunisie

 

Dans un article publié lundi, le journal “Al Moussawer” affirme que l’ancien ministre de la Santé, Slim Chaker, décédé le 08 octobre dernier, a été empoisonné. Le poison se serait trouvé dans une bouteille d’eau que lui aurait donné un de ses proches qui courrait avec lui le marathon décrit le journal. Cette personne, elle même, n’était pas au courant que cette bouteille était empoisonnée renchérit le journal. Celui-ci affirme également que la Tunisie a demandé l’aide de pays européens et notamment la France pour découvrir la substance qui aurait empoisonné l’ancien ministre Slim Chaker.

L’ancien ministre de la Santé Slim Chaker est décédé le 08 octobre dernier suite à une crise cardiaque dont il a été victime après sa participation au marathon de l’association “Nourane” pour la prévention des maladies cancéreuses à Nabeul.

Slim Chaker a été ministre de la Jeunesse et des Sports du 1er juillet au 24 décembre 2011 au sein du gouvernement de Béji Caïd Essebsi, avant de devenir ministre des Finances au sein du gouvernement de Habib Essid du 6 février 2015 au 27 août 2016, et ministre de la Santé Publique depuis le dernier remaniement ministériel de Youssef Chahed. Il était également ministre conseiller à la présidence de la République, depuis le 20 septembre 2016.

Né le 24 août 1961 à Sfax, Slim Chaker était marié et père de 3 enfants. Il a obtenu son baccalauréat en mathématiques en 1983 et un diplôme en statistique de Paris, en 2008.

Il a été directeur adjoint de à la Banque Tuniso-Qatarie (TQB, devenue QNB) de 1991 à 1992 et directeur des études au Centre technique du textile (CETTEX, de 1992 à 1998), avant de devenir directeur coordonnateur du Fonds d’accès aux marchés extérieurs de 1998 à 2008.

Slim Chaker était aussi un membre fondateur du Parti Nidaa Tounes, assurant la direction du Comité économique et social du parti.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.