ALGÉRIE
09/07/2018 11h:19 CET

Le jardin d'essai change de stratégie de marketing pour "mieux servir" ses visiteurs

La direction du jardin d’essai compte diversifier ses ressources financières qui lui permettront de renouveler ses structures et d’assurer de meilleures prestations aux visiteurs

DEA / ARCHIVIO J. LANGE via Getty Images

Le parc zoologique du jardin d’essai du Hamma accueillera prochainement de nouvelles espèces animales ramenées des parcs zoologiques de Mostaganem, de Ghardaïa, d’El Tarf et de Bejaïa et ce dans la cadre d’un échange, a indiqué dimanche le directeur du jardin, Abdelkrim Boulahia.

De nouvelles espèces animales viendront prochainement enrichir la diversité du parc zoologique du jardin d’essai du Hamma, dans le cadre des accords de partenariat conclus avec les parcs zoologiques des wilayas de Mostaganem, de Bejaïa, de Ghardaïa et d’El Tarf, a déclaré à l’APS M. Boulahia.

Toutes les mesures ont été prises pour échanger les espèces animales du parc zoologique du Hamma avec celles des parcs suscités, a-t-il ajouté. Parmi les espèces qui doivent être ramenées, il cité notamment “un lion et une lionne, ainsi qu’une tigresse de l’espèce à fourrure blanche issue d’un cirque à l’étranger qui a l’habitude de présenter des spectacles en Algérie”.

Tous les accords suscités ont été finalisés avant la tenue du colloque scientifique le 8 avril dernier au jardin d’essai du Hamma sanctionné par l’élaboration de plusieurs contrats de partenariat avec des jardins universels à l’effet de classer le jardin du Hamma “jardin botanique universel”.

Dans le cadre de ces accords internationaux qui seront prochainement signés et qui concernent les jardins botaniques et parcs zoologiques universels d’Espagne, de Grande Bretagne et d’Italie, un projet de réaménagement du parc zoologique du Hamma est en cours de préparation pour sa mise en conformité aux standards internationaux.

Il est prévu, en outre, la réalisation d’un pont surplombant cet espace de façon à avoir une vue d’ensemble des cages des animaux, a fait savoir le responsable du jardin, ajoutant que ce parc zoologique accueillera des espèces animales disparues en Algérie, à l’instar du lion de l’Atlas.

Par ailleurs, l’administration du jardin d’essai compte diversifier ses ressources financières qui lui permettront de renouveler ses structures et d’assurer de meilleures prestations aux visiteurs (près de 1,9 millions de visiteurs en 2017).

 Le jardin réaménagera également la “boutique des souvenirs” restituée de l’Etablissement Arts et Culture de la wilaya d’Alger qui sera gérée par la direction du jardin du Hamma. Cette boutique proposera divers produits d’artisanats destinés à la vente.

Il est également prévu la réalisation d’une serre en verre destinée à la vente d’espèces végétale. Cet espace proposera, entre autres, des plantes d’intérieur à des prix raisonnables.

Loading...