ALGÉRIE
09/12/2018 14h:44 CET

Le Hezbollah menace : "Aucun point en Israël ne peut échapper à nos missiles"

C'est la première réponse du Hezbollah aux menaces israéliennes

ALI DIA via Getty Images

“Il n’y a pas un seul point dans les territoires occupés (Palestine, NDLR], Tel Aviv compris, qui ne puise être atteint par les missiles du Hezbollah”, a déclaré cheikh Naim Qassem, le secrétaire général-adjoint du parti chiite libanais, dans un entretien au journal Al Vefagh.

Sheikh Naim Qassem a ajouté : “Les sionistes ne sont pas en mesure de faire face à un tel niveau de menace, et c’est pourquoi une nouvelle guerre [contre le Liban] n’est pas à l’ordre du jour.”

Selon ce dignitaire religieux, “la résistance islamique” a créé un niveau de “dissuasion” qui, depuis la guerre de 2006, empêche les Israéliens de “mener des actions militaires” contre son pays : “Même lorsqu’ils lancent des menaces, ils disent : ‘’Si le Hezbollah attaque, nous réagirons…’’. Les règles de la confrontation militaire imposées par le Hezbollah, ainsi que sa force de dissuasion, ont rendu très difficile de prendre l’initiative d’une guerre contre le Liban.”

 

Première réaction officielle du Hezbollah

Cette mise en garde de Naim Qassem peut être considérée comme la première réaction officielle – quoiqu’indirecte - du Hezbollah à la découverte par l’armée israélienne, ces derniers jours, de tunnels reliant le sud libanais au nord de l’Etat hébreu. Jusque-là, ce parti avait préféré ne pas commenter les déclarations israéliennes l’accusant de les avoir creusés.

Mardi dernier, l’armée israélienne avait annoncé la découverte d’un tunnel entre le sud du Liban et le Nord d’Israël. Hier, un porte-parole militaire a assuré qu’un autre venait d’être découvert et qu’Israël avait connaissance de l’existence d’un troisième sans qu’elle puisse déterminer son emplacement avec exactitude.

Le choix d’Al Wefagh par le Hezbollah pour lancer cet avertissement n’est probablement pas un hasard. Ce journal, comme indiqué sur son site web, est édité par une fondation iranienne “s’adressant au monde arabe et musulman” et “oeuvrant à consolider l’union entre les Etats musulmans ”.

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a intensifié ces derniers jours sa propagande hostile à l’Iran. principal soutien du Hezbollah. Le 6 décembre 2018, il a déclaré à des ambassadeurs accrédités à Tel Aviv, réunis par lui près de la frontière libanaise, que les tunnels découverts étaient une “manifestation de l’agression menée par l’Iran dans la région”.