MAROC
24/06/2019 11h:54 CET

FIDADOC: Le Grand prix Nouzha Drissi attribué au film "Amussu" de Nadir Bouhmouch

Deux films primés ont bénéficié du programme de formations et d’accompagnement artistique du festival.

FIDADOC/Facebook
Le grand Prix Nouzha Drissi attribué au film "Amussu" de Nadir Bouhmouch, remis par Naima El Fethaoui, vice-présidente de la commune d'Agadir chargée des affaires culturelles.

DOCUMENTAIRE – Le long-métrage “Amussu” (Maroc/Qatar, 2019) du réalisateur Nadir Bouhmouch a remporté le Grand prix Nouzha Drissi de la 11e édition du Festival international de film documentaire d’Agadir (FIDADOC), qui a pris fin samedi dans la soirée.  Le vainqueur aura notamment droit à une large diffusion à travers le réseau des Instituts français du Maroc dans le cadre du Mois du documentaire en novembre 2019.

Le film “Au nom de Tania” (Belgique/Pays-Bas, 2019) de Bénédicte Lienard et Mary Jimenez a pour sa part reçu le Prix du jury, tandis que le long-métrage «Dream Away» (Allemagne/Egypte, 2018) de Marouan Omara et Johanna Domke a été récompensé d’une mention spéciale.

Le Prix des droits humains a été décerné au film “A Mansourah, tu nous as séparés” (France/Algérie, 2019) de Dorothée Myriam Kellou. À noter que ce film, a bénéficié, tout comme le film “Amussu”, grand vainqueur de cette édition, du programme de formations et d’accompagnement artistique du festival.

Côté court-métrage, le premier prix est allé au film marocain “Tharbat-N-Wadoo” (La fille du vent, 2018) de Latifa Aherrare, tandis que “Zouj Bghal” (Maroc, 2018) de Houda Rahmani a obtenu une mention spéciale.

Le jury, cette année composé de 4 professionnels marocains et étrangers (Farah Clémentine Dramani-Issifou (Bénin, France), curatrice de films et chercheuse, membre du comité de sélection de la Semaine de la Critique au Festival de Cannes, Mo Siam (Egypte), auteur-réalisateur, chef-opérateur et producteur, Eva Vila (Espagne), auteure-réalisatrice, productrice, enseignante à l’Université Pompeu Fabra de Barcelone et Mohamed Zineddaine (Maroc), auteur-réalisateur et producteur) n’était pas le seul à remettre ses prix. Le public a ainsi remis le prix du public “Noureddine Kachti” au long-métrage “Butterfly” (Italie, 2018) d’Alissandro Cassigoli et Casey Kauffman.

Le festival a été organisé par l’Association de Culture et d’Education par l’Audiovisuel (ACEA) avec le soutien notamment de la wilaya de la région Souss-Massa, du ministère de la Culture et de la communication, du Centre cinématographique marocain, de la Commune d’Agadir, du Conseil régional de Souss-Massa, du groupe OCP et de l’Institut français au Maroc.