ALGÉRIE
02/07/2018 13h:55 CET

Le grand port d’El Hamdania à Cherchell sera financé par un prêt de l’Etat chinois, selon Raouya

Au lancement des travaux annoncée en janvier dernier, le ministre des travaux publics avait annoncé que le coût de réalisation globale est estimé à 3,3 milliards de dollars

Archives

Le ministre des Finances, Abderrahmane Raouya  a réitéré, lundi  à Alger, une nouvelle fois, le refus de l’Algérie de recourir aux financement (endettement) extérieur, sauf dans des cas exceptionnels “d’investissements forts avec des rendements appréciables”.

A ce propos, le ministre, affirmera sur les ondes de  la Chaîne 3 de la Radio Algérienne,  que la “construction du grand port centre” d’El Hamdania, à Cherchell, dans la wilaya de Tipaza, “sera financé par un prêt de l’Etat Chinois”.

Au lancement des travaux annoncée en janvier dernier, le ministre des travaux publics avait annoncé que le coût de réalisation globale est estimé à 3,3 milliards de dollars. Cette infrastructure portuaire, avait-on encore annoncé, sera financée dans le cadre d’un crédit chinois à long terme

D’une capacité de 25 millions de tonnes par an, le futur port, selon les autorités algériennes, permettra le transit  d’un grand volume de trafic conteneurs prévu au niveau du futur port commercial du Centre d’El Hamdania, à Cherchell, habilite ce dernier à figurer parmi les 30 plus grands ports au monde.

Le groupement des entreprises réalisatrices est installé à El-Hamdania, où se pourquit la libération des assiettes foncières nécessaires pour le projet ainsi que les circuits routiers devant relier cette infrastructure portuaire à l’autoroute Est-Ouest sur une distance de 35 km, ainsi qu’aux lignes ferroviaires sur une distance de 24 km.

Ce projet devra être livré d’ici au mois de mars 2019, selon les prévisions des entreprises en charge des travaux.

Loading...