ALGÉRIE
21/10/2019 16h:46 CET

Le gouvernement se démarque des propos de Amar Saâdani sur le Sahara occidental

DR
archive

Le gouvernement a réagi aux propos de l’ancien secrétaire général du FLN, Amar Saâdani sur la question du Sahara occidental. Invité du forum du quotidien arabophone Ech-chaâb, le porte-parole et ministre de la Communication Hassan Rabhi en a profité pour clarifier la position du gouvernement algérien sur la question. « c’est une déclaration qui n’engage que son auteur. La question du Sahara occidental relève des questions de décolonisation prises en charge par les Nations unies et sa légitimité est reconnue par de nombreux Etats. La position de l’Algérie vis-à-vis de cette question est claire », a déclaré le ministre.

« Tous les individus, même si leurs avis peuvent ne pas peser une poussière, sont libres d’exprimer leurs opinions personnelles, mais cela ne peut avoir aucun impact sur les positions des Etats et le haut degré de responsabilité avec laquelle les Nations unies traitent la question. Le conflit ne trouvera pas de solution en dehors de celle qui garantisse le droit à l’autodétermination à travers un référendum transparent et inclusif comme le prévoient toutes les chartes et toutes les résolutions adoptées par l’ONU», a encore souligné le porte-parole du gouvernement.

Cette mise au point intervient après les propos tenus par l’ancien président de l’APN, Amar Saâdani au site TSA sur la question sahraoui. « je considère, d’un point de vue historique, que le Sahara est marocain et rien d’autre. Il a été enlevé au Maroc au congrès de Berlin. », a affirmé Amar Saâdani