MAROC
07/02/2019 13h:40 CET

Le gouvernement canadien compte ouvrir un bureau d'aide aux immigrants francophones au Maroc

"Pour mieux servir les immigrants francophones déjà sélectionnés."

natasaadzic via Getty Images

CANADA - Préparer les futurs immigrants à la vie au Canada. Selon Radio Canada, le gouvernement fédéral compte ouvrir, au printemps prochain, un bureau “pour mieux servir les immigrants francophones déjà sélectionnés et qui voudraient s’établir dans une province où le français est en situation minoritaire”.

Ce bureau fournira notamment aux candidats à l’immigration au Canada des informations sur le système de santé, le mode de vie, le marché de l’emploi ou encore les conditions de logement, rapporte la même source. 

Selon Salwa Meddri, coordonnatrice du Réseau d’immigration francophone (RIF) Manitoba, le gouvernement canadien a choisi le Maroc pour ce projet pilote en raison “de sa position géographique”, déclare cette dernière, citée par Radio Canada.

Cherche immigrés francophones désespérément

Un bureau mis en place en partenariat avec la province majoritairement anglophone du Manitoba, dans l’ouest du pays. En effet, comme l’explique Radio Canada, cette province a du mal à atteindre les quotas d’immigrés francophones.

Le pays nord-américain cherche de plus en plus à attirer de nouveaux  immigrés, notamment francophones. Le 31 octobre dernier, le Canada a révélé les taux d’immigration pour les trois prochaines années. Dans son Plan pluriannuel des niveaux d’immigration de 2019-2021, le ministre canadien de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, Ahmed Hussen, a annoncé vouloir atteindre un taux d’admissions de 350.000 en 2021, soit près de 1% de la population canadienne.

Un plan ambitieux qui risque cependant de se heurter à l’opposition de certains gouvernement fédéraux. En octobre dernier notamment, le Québec a élu un gouvernement nationaliste et anti-immigration, comme le rapporte l’AFP. L’Ontario, région la plus riche du pays, est elle tombée entre les mains des conservateurs en juin dernier, explique la même source.