ALGÉRIE
12/03/2016 16h:06 CET | Actualisé 13/03/2016 20h:11 CET

Le général Benhadid arrête sa grève de la faim

ME

Le général à la retraite Hocine Benhadid, 72 ans, arrêté le 30 septembre dernier et incarcéré à la prison d’El Harrach, à Alger, a arrêté sa grève de la faim, entamée le 16 février dernier, apprend-on de source familiale.

Le général à la retraite avait été arrêté par la Gendarmerie nationale le 30 septembre dernier, et mis sous mandat de dépôt à la prison d’El Harrach, suite aux deux entretiens qu’il avait accordé respectivement à la webradio Radio M et à la chaîne de télévision El Magharibia.

Son arrestation musclée avait suscité l’indignation de nombre de ses anciens collègues[1], journalistes, et personnalités politiques qui avaient réclamé sa libération.

Après avoir usé de toutes les voies de recours, le général à la retraite avait, en dépit de son état de santé jugé critique par ses avocats, entamé une grève de la faim et cessé de prendre ses médicaments le 16 février dernier, pour réclamer ses droits fondamentaux, en l’occurrence son droit d’être jugé et d’être transféré dans un établissement hospitalier.

Devant l’inefficacité de son action, et conseillé par ses proches et ses avocats, M. Benhadid a finalement décidé d'arrêter une grève de la faim qui n'a pas trouvé l'écho souhaité auprès des décideurs et de la société civile, quasi absente de cette affaire[2].

En l'absence d'une plainte du ministère de la Défense, le renouvellement du mandat de dépôt, et une date inconnue du procès, cette affaire peu ordinaire continue à soulever moult interrogations notamment sur le fonctionnement de la justice.

[1] Le bureau régional de l'Organisation nationale des retraités de l'Armée nationale populaire de la région-est, a exigé, le vendredi 2 octobre, « la libération immédiate» du général à la retraite Hocine Benhadid.

[2] Notons qu’une pétition comptant pour l’heure 525 signataires, a été lancée le 23 février dernier.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.