ALGÉRIE
07/04/2018 17h:13 CET | Actualisé 07/04/2018 17h:18 CET

Le FLN appelle Bouteflika à briguer un 5e mandat

Le premier pas de l’annonce est franchi. La messe est-elle dite pour autant?

RYAD KRAMDI via Getty Images

Le Front de Libération national (FLN) appelle Bouteflika à briguer un 5e mandat.  

“Les cadres et les élus du FLN appellent le président à poursuivre sa mission, entamée en 1999, à la tête du pays”, a soutenu son secrétaire général Djamel Ould Abbes, en marge d’une rencontre avec les cadres du parti.

Djamel Ould Abbès a affirmé que le FLN avait choisi l’actuel chef de l’Etat pour être son candidat pour la Présidentielle de 2019 et a assuré que c’est la volonté des “des 700.000 militants du FLN”.

“Nous l’appelons à briguer un 5e mandat et nous souhaitons qu’il réponde favorablement à notre requête mais c’est à lui et à lui seul que revient la décision d’accepeter ou de décliner notre invitation”, a encore affirmé Ould Abbes.

L’occasion pour le patron du FLN, d’égrener les réalisations de Bouteflika depuis son avènement au pouvoir un certain 15 avril 999. Une commission a été chargée de tout lister avec les données chiffrées pour “faire taire ceux qui se demandent où sont partis les 1000 milliards de dollars”, dira Ould Abbès.

Cette commission publiera dans les semaines à venir ce “document élaboré” rélaisé par de nombreux spécialistes notamment des députés et des financiers.

Une fois fini, ce rapport, précisera Ould Abbès, sera  “un document référentiel” pour la campagne électorale présidentielle de son parti en 2019.

“Les Opposants peuvent dire ce qu’ils veulent” , dira Abdelkader Messahel, le ministre des Affaires Etrangères qui était à cette occasion aux côté de Ould Abbès. “Mais c’est à nous, (ndlr les partisans de Bouteflika) de défendre son bilan et sa candidature”.

Le premier pas de l’annonce est franchi. La messe est-elle dite pour autant?

Selon un fin observateur de la scène politique nationale, “on attendait le signal, il est entrain de venir de manière quasi officielle. Ould abbès n’exprimant pas ses propres idées, il exprime quasi certainement la volonté de Bouteflika d’aller vers un nouveau mandat présidentiel”. Et de conclure “Le chemin du 5e mandat est ouvert. Tout se met en place pour affirmer que la prochaine Présidentielle est déjà verrouillée et qu’il ne reste de place que pour les lièvres pour se mettre sur la ligne du départ”.  

Loading...