TUNISIE
06/04/2018 16h:12 CET

Le fils d'un journaliste de la TAP kidnappé puis relâché, les réactions fusent

Le fils âgé de 12 ans du journaliste à l’Agence Tunis Afrique Presse (TAP) Mouldi Zouabi a été kidnappé le 5 avril.

James Morgan via Getty Images

Le fils âgé de 12 ans du journaliste à l’Agence Tunis Afrique Presse (TAP) Mouldi Zouabi a été kidnappé le 5 avril alors qu’il était sur le chemin du retour du collège de Boussalem (gouvernorat de Jendouba). Il a été retrouvé quelques heures après dans la zone de Hammam Sabbala située à Béja. 

Terrorisé, l’enfant a raconté que ses kidnappeurs lui ont posé des questions sur le travail de son père et de sa mère. Ils l’ont menacé de le tuer s’il ne disait pas la vérité, a rapporté le Syndicat national des journalistes tunisiens (SNJT) citant Mouldi Zouabi. 

Le SNJT fait savoir qu’ils étaient quatre ravisseurs dont deux étaient cagoulés et les deux autres “barbus”. Mouldi Zouabi avait reçu un appel téléphonique d’un inconnu après le kidnapping l’informant que son fils était avec lui et lui sera remis dans la zone où il a été retrouvé. 

L’enfant relâché par ses ravisseurs a dû marcher pour trouver un café où il a pu contacter son père. 

Une enquête a été ouverte et les témoins qui étaient dans le café où l’enfant a trouvé refuge ont été entendus, a rapporté le SNJT. 

Mouldi Zouabi, le secrétaire général de la section du SNJT dans le nord-est, explique cette menace par son travail sur le trafic de bétail et la viande avariée dans la zone du grand Tunis et de Jendouba. 

Le syndicat rappelle que ce n’est pas la première fois que Zaoubi reçoit des intimidations: en 2013, il a été menacé par des groupes d’extrémistes religieux et en 2010 pour ses articles sur la corruption. 

Le parti Al Jomhouri, dont le journaliste est membre du bureau exécutif, a appelé le ministère de l’Intérieur à fournir une protection immédiate à Mouldi Zouabi et à sa famille. (ci-dessous)

 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.