MAROC
02/08/2018 14h:10 CET

À Tanger, le festival Youmein lance sa 4e édition

Place à la création

Festival Youmein

CULTURE - L’événement porte bien son nom. Entre deux séances de farniente sur les plages du nord, les férus de culture pourront faire un détour par Tanger et y découvrir le festival Youmein. Lancé en collaboration avec le Borderline Theatre Project, l’American Language Center de Tanger et l’association DABATEATR, le Festival Youmein débutera ce jeudi 2 aout dans la ville du détroit et se déroulera jusqu’au 4 aout.

Un festival qui est aussi un atelier d’artistes. Ces derniers seront réunis 48 heures durant, d’où le nom du Festival, pour “imaginer et produire des œuvres autour de la notion de “LIMITES”″, explique le communiqué. Deux jours de travaux qui mèneront à la création de 8 projets artistiques regroupant plusieurs disciplines (théâtre, musique, art visuel, art plastique, danse, écriture, etc.), et qui verront le jour à l’issue des ateliers. 

Festival Youmein
“L’awziya”, un des projets exposés lors de l'édition 2017 réalisé par l'artiste algérienne Maya Benchikh El Fegoun.

Le public convié 

Mais que les amateurs d’art se rassurent, le public sera également convié au rendez-vous à travers deux événement ouverts au public. D’abord une table ronde, le vendredi 3 août à 12h au TALIM (Musée de la Légation Américaine), qui abordera des sujets tels que “les limites dans l’art et les pratiques créatives, et les rapports qui s’en dégagent dans les différentes communautés artistiques”, et qui sera modérée par Geroge Bajalia, anthropologue et co-directeur du festival Youmein. Interviendront à ses côtés Myriam Amroun, co-fondatrice et co-gérante de “RHZOME”, Alger, agence de management culturel pour le développement et la réalisation de projets culturels, et Laila Hida, fondatrice et gérante de l’espace artistique pluridisciplinaire “18 Derb el Ferrane” à Marrakech. 

Second événement ouvert au public, le samedi 4 août à 20h, à Dabatek, le vernissage de l’exposition qui présentera le travail des artistes produit pendant les 48 heures de résidence.

L’an dernier, parmi les travaux présentés, à l’occasion de la troisième édition dédiée à l’“Imitation”, il y avait notamment celui des danseuses Nina Chollet et Joo Young Lee et du vidéaste Boris Carré: