MAROC
19/06/2018 18h:45 CET

Le festival Sbagha Bagha rhabille les murs de Casablanca pour une cinquième édition

Art, à ciel ouvert.

Sbagha Bagha

CULTURE - Le street-art a toujours le vent en poupe à Casablanca. Pour la cinquième fois consécutive, du 25 juin au 1er juillet, le festival Sbagha Bagha apportera de la couleur à certains édifices de la ville blanche et misera, pour cette édition, sur un programme artistique riche, engagé et participatif afin de sensibiliser davantage les Casablancais aux arts de rue. 

Véritable jungle urbaine, Casablanca et ses murs de béton serviront de toiles vierges pour quatre artistes confirmés, du Maroc et d’autres pays: le belge ROA, le canadien DANAE, le mexico-américain WERC et le marocain Ed Oner. Des boulevards Zerktouni, Moulay Youssef et Anfa à l’ancienne médina et au quartier Rivieria, ils marqueront de fresques murales les endroits emblématiques de la ville, suivant la thématique engagée voulue pour cette édition: la préservation de la faune et la flore, en disparition progressive dans la capitale économique. Ces artistes, qui ont en commun l’exploration, l’appropriation et la réinterprétation du monde animalier, auront pour mission de réintégrer des figures animalières dans la ville, et peut-être amener à une réflexion sur l’avenir du microcosme urbain de Casablanca.

Des rendez-vous incontournables 

Parmi les temps forts de cette édition: la Résidence d’artistes BD, qui allie bande dessinée et street art à travers diverses techniques pour une mutation expérimentale de la BD, du papier aux murs en passant par le digital. 4 artistes du collectif casablancais SkefKef créeront ainsi une bande dessinée expérimentale qui sera transposée sur des murs de la ville façon XXL, offrant ainsi aux riverains la possibilité de feuilleter des planches à ciel ouvert. 

Le très attendu Sbagha Bagha Battle Graffiti fera son retour pour une seconde édition, ouverte aux jeunes artistes marocains. Cette compétition offrira à douze jeunes l’occasion de s’affronter durant trois jours sous l’oeil d’un jury international composé de professionnels du milieu qui devront les départager. Ponctué de performances live music et de DJ set, ce battle a pour but de challenger la communauté artistique et rassembler compétiteurs et jury à la réalisation d’un mur collectif.

Sbagha Bagha

Durant la durée de l’événement, Sbagha Bagha profitera de la présence de plusieurs artistes confirmés pour dispenser plusieurs ateliers dessin au profit de jeunes enfants en collaboration avec des associations partenaires. “Ces ateliers
visent à sensibiliser les enfants dès leur plus jeune âge au dessin en général et à
l’expression urbaine du Street art en particulier, mais aussi, à leur ouvrir de
nouveaux champs d’expression artistique”, précisent les organisateurs. 

En somme, le festival promet aux Casablancais des moments forts pour cette cinquième édition et les invite à “se retrouver, peindre, discuter, créer, réfléchir, se challenger, transmettre, s’amuser, se rencontrer et laisser son empreinte…”  indique ainsi son directeur artistique Salah Malouli, à l’origine du projet depuis 2013 avec l’association culturelle EAC-L’Boulvart.