TUNISIE
19/06/2019 18h:31 CET

Le Festival Manarat revient pour une 2ème édition du 1 au 7 juillet: Ce qu'il faut savoir

Cinquante quatre films issus des différents pays méditerranéens sont au programme de la seconde édition du Festival du Cinéma Méditerranéen de Tunisie “Manarat”, a annoncé, mercredi, la directrice du Festival Dorra Bouchoucha, lors de la conférence de presse, tenue au siège de la BIAT.

Du 1er au 7 juillet 2019, le festival “Manarat” ira, en plus des projections en salles, à la rencontre des spectateurs, sur les plages de La Marsa, Khereddine, Hammam Lif, Korba, Bizerte, Monastir, Sfax, Gabès et Djerba.

 

“Il propose, ainsi, un cinéma alliant divertissement et profondeur des sujets traités”, a fait valoir Bouchoucha.

Dix films, dont 5 documentaires et 5 fictions, seront en compétition officielle pour le prix du Manar d’Or et le prix d’interprétation, a-t-elle dit.

Des réalisateurs et acteurs de renommée mondiale au rendez-vous

Parmi les rendez-vous marquants de cette seconde édition du festival, des conversations et des ateliers avec des réalisateurs et acteurs de renommée internationale. Il s’agit entre autres, du réalisateur égyptien Yousry Nasrallah, l’actrice égyptienne Nelly Karim, du réalisateur français (mais aussi chanteur et écrivain) français Abd al Malik, des frères Dardenne ou encore de l’actrice égyptienne Ilham Chahine.

Anadolu Agency via Getty Images
Les frères Dardenne au Festival de Cannes

 

“Les cinémas égyptien et italien contemporains seront à l’honneur de cette seconde édition”, a ajouté Bouchoucha en signalant que le festival est aussi une occasion d’échanges entre les professionnels de la rive nord et la rive sud de la Méditerranée.

 

Plusieurs accords de coopération entre le Centre national du cinéma et ses homologues de la rive nord de la Méditerranée comme la France, l’Italie ou la Belgique, seront signés en marge du Festival “Manarat”, a annoncé, de son côté, la directrice du Centre National du Cinéma et de l’Image (CNCI), Chiraz Latiri.

“En plus des accords de coopération, une plateforme arabe ‘Arab Film Plateform’ sera annoncée, lors de cette édition et aura pour objectif de soutenir 7 projets de films arabes” a fait savoir Latiri.

 

Pour sa part, la directrice de l’Institut Français de Tunisie, Sophie Renaud a tenu à souligner, dans son intervention, le rôle de “Manarat” comme un lieu de rencontre et de réseautage entre les professionnels du septième art des deux rives de la Méditerranée.

Voici la liste des 10 films en compétition pour le Manar d’or et le prix d’interprétation:

- “A Shelter Among the Clouds” de Robert Budina (Albanie)

- “Pause de Tonia Mishiali (Chypre)

- Petra de Jaime Rosales (Espagne)

-  L’Enkas de Sarah Marx (France)

- Pity de Babis Makridis (Grèce)

- A l’improviste de Ciro D’Emilio (Italie)

- The Swing de Cyril Aris (Liban)

- La Guérisseuse de Mohamed Zineddaine (Maroc)

- Regarde-moi de Nejib Belkadhi (Tunisie)

- The Announcement de Mahmut Fazil Coskun (Turquie)

   

Le jury de la compétition officielle se compose de l’écrivain algérien Kamel Daoud, l’actrice égyptienne Salwa Aly, le réalisateur français Michel Leclerc, l’actrice tunisienne Souhir Ben Amara et l’actrice turque Damla Sonmez.

Plusieurs projections seront suivies par des débats en présence des acteurs ou des équipes des films. Des ateliers d’écriture sont aussi proposés sous la direction du scénariste égyptien Medhat Al-Adl et du directeur du festival corse “Les Nuits Méditerranéennes du court-métrage” Alix Ferraris.

Des panels autour des problématiques de la circulation et la distribution des films arabes seront au menu des tables rondes organisées au profit des professionnels du septième art.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.