MAROC
07/07/2018 09h:26 CET

Le Festival Al Haouz revient pour une cinquième édition haute en couleur

“Il y a déjà une ambiance de fête dans les rues.”

Festival Al Haouz

CULTURE - La province d’Al Haouz s’apprête à accueillir une pléiade d’artistes  avec le festival Al Haouz qui revient pour une cinquième édition. Après la session de printemps qui s’est déroulée du 3 au 7 mai, la session de l’été se déroulera du 7 au 10 juillet sous le thème “Cultures et Entreprenariat”.

“Il y a déjà une ambiance de fête dans les rues”, déclare enjouée, Claire Legoff, coordinatrice au festival.

Le festival, qui a réuni l’année dernière plus de 30.000 spectateurs, sera l’occasion pour les habitants d’exposer leurs talents et les faire découvrir aux visiteurs venus d’autres villes du Maroc et du monde.

“La région d’Al Haouz a besoin d’un tel événement qui permet de dénicher tous les talents de sa jeunesse et de montrer sa richesse culturelle mais aussi naturelle en mettant en valeur les produits du terroir”, déclare au HuffPost Maroc Mohamed Mourabiti, président du festival Al Haouz, depuis que l’association Al Haouz pour la culture, l’éducation et le développement a repris les reines du festival en 2017.

Entre expositions, spectacles de rue, ateliers et concerts de musique, les festivaliers vont en avoir plein les yeux à commencer par la parade d’ouverture, à Tahnaout, qui prendra son départ, samedi à 18h, de Dar Taliba. Un spectacle de tbourida (fantasia) marquera également le début de ces quatre jours de fête.  

Festival Al Haouz

La parade sera suivie par l’inauguration du salon de l’artisanat et des produits du terroirs ainsi que le vernissage de l’exposition “Talents du Haouz”, où les oeuvres de trois artistes de la région seront présentés aux visiteurs à l’Espace associatif de Tahnaout notamment Abdelhaq El Youssi, Adeslam Messouli et Mustapha Akchbach. 

Une visite du parcours des fresques du collectif 400Ml sera également proposé lors de l’ouverture du festival. Initié par le street-artiste Hicham Bellaghzal, le collectif, composé de dix artistes, a embelli, à l’occasion du festival Al Haouz, 12 murs de la ville.

Le festival invesitra également les douars de la province, notamment Douar Azrou, Al Maqam, et Douar Tarzint, ainsi que le la commune d’Imlil où seront projetés chaque soir des films et courts-métrages. Les habitants des douars pourront découvrir des pépites du cinéma marocain telles que “Mille mois”, “La Falaise”, et “Le Mur” du réalisateur Faouzi Bensaïdi, le documentaire “Tinghir Jérusalem: Les échos du Mellah” de Kamal Hachkar, ou encore le film “Le dernier cri”, qui sera projeté en présence de son réalisateur Hamid Basket.

Quelques kilomètres plus loin, au Bab Hôtel à Marrakech, prendra place l’exposition en duo “Jeunesses africaines” réunissant la photographe sénégalaise Ina, qui capture la jeunesse sénégalaise, plus particulièrement les femmes dans le hip-hop, et la jeune artiste originaire de Tahnaout, Meriam Aït Tagadirt, qui avait déjà participé à l’exposition “Jeunes talents” lors de la 4e édition du festival Al Haouz.

INA

Cette cinquième édition rendra également hommage à la photographe marocaine Leila Alaoui décédée lors des attentats de Ouagadougou en 2016 avec l’exposition “40” à Imlil.

Les visiteurs et habitants pourront également danser sur les rythmes des musiques de la région mais également des musique d’Afrique subsaharienne avec la sélection d’artistes qui joueront tous les soirs dans différentes scènes de la province notamment Coton d’Afrik, Mbemba Diabaté et Bacoumba Fusion, ou encore Fatima Tachtoukt.

Des ateliers éducatifs seront organisés chaque jour à l’espace associatif de Tahnaout, notamment un atelier d’écriture de scénario, de recyclage ou encore de teinture et d’extraction de pigment naturel, un savoir-faire local, qui sera donné au collège Almajd.

Enfin, le festival lance cette année l’opération “N9iw Blasstna” (“Nettoyons notre espace”). Celle-ci réunira 30 enfants et adolescents de la région et a pour but de “sensibiliser les jeunes à la question de l’environnement” et “habiter l’espace public” selon Legoff.

Les curieux pourront retrouver le reste du programme sur la page Facebook du festival.