TUNISIE
15/11/2018 17h:52 CET

Le dialogue, principale porte de sortie à la crise libyenne estime Khemaies Jhinaoui

“Les Libyens doivent essayer de se mettre d’accord et trouver une solution à la crise par eux-mêmes."

En marge d’une audition à l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP), le ministre des Affaires étrangères, Khemais Jhinaoui, a déclaré à la presse que la Tunisie déploie tous les efforts nécessaire dans l’organisation d’un dialogue en Libye, dans le cadre de l’initiative tripartite avec les gouvernements algérien et égyptien, et sous le haut patronage des Nations-Unies.

“Malheureusement, la situation en Libye est encore loin de cet objectif” a-t-il déclaré.

Par ailleurs, en marge de la Conférence internationale pour la Libye qui s’est tenue à Palerme en Italie, et à laquelle a pris part le président Béji Caid Essebsi, il a été convenu, selon la TAP, le rétablissement du mécanisme du pétrole libyen contre marchandises tunisiennes.

Il a ajouté qu’une délégation tunisienne a visité la Libye pour discuter de cette forme de coopération et que les négociations sont en cours pour un partenariat équitable servant les intérêts des deux pays. 

“Les Libyens doivent essayer de se mettre d’accord et trouver une solution à la crise. Nous, ainsi que les autres pays, constituons un soutien pour la Libye, mais nous ne pouvons pas régler le problème à leur place”, a expliqué Jhinaoui.

Un budget en hausse de 19%

Abordant le budget du département pour 2019, Jhinaoui a indiqué qu’une augmentation de 19% par rapport à 2018 est prévue cette année avec un montant de 252 millions dinars. Une augmentation qu’il justifie par les contributions aux organisations internationales et le rapatriement des dépouilles des Tunisiens à l’étranger qui devient du ressort du département uniquement. Avant, cette mission était partagée avec le ministère des Affaires sociales et la Caisse Nationale d’Assurance maladie.   

Le ministre a ensuite passé en revue les différents projets de partenariat entre le département et des parties internationales avec pour objectif de soutenir le développement, en particulier dans les régions intérieures, lutter contre le chômage des cadres et mobiliser de nouvelles ressources financières.

Lire aussi

Béji Caïd Essebsi mardi à Paris pour une conférence internationale sur la Libye

Libye: Comment Emmanuel Macron tente (encore) de jouer le médiateur

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.