ALGÉRIE
24/01/2019 14h:42 CET

Le destin d’Internet désormais lié à la fibre optique !

Après le fameux bug de l’an 2000 qui ne s’est jamais matérialisé, des chercheurs en télécommunications parlent d’un autre bug qui risque de provoquer une rupture du fonctionnement de l’Internet.

Yuichiro Chino via Getty Images

Après le fameux bug de l’an 2000 qui ne s’est jamais matérialisé, des chercheurs en télécommunications parlent d’un autre bug qui risque de provoquer une rupture du fonctionnement de l’Internet.

L’alerte a été lancée, il y a plus de trois ans, par Andrew Ellis, professeur chercheur à l’université d’Aston de Birmingham en Angleterre, qui a souligné que la toile mondiale sera confrontée en 2023 à un bug baptisé « capacity crunch » (l’étranglement de la capacité).

Un problème de capacité pour acheminer les flux des données de plus en plus importants. Aujourd’hui, Internet évolue vers des fonctions de plus en plus diversifiées notamment dans le domaine de l’économie, de l’industrie et des finances. Grâce aux télécommunications mobiles, il est devenu le support de transmission de l’information, à la fois, le plus rapide et le plus important.

Grâce aux réseaux sociaux, tout usager de la planète disposant d’un accès Internet, fixe ou mobile, est en mesure de diffuser ou de créer tout type d’information, d’une manière algorithmique et sans aucun intermédiaire. Ainsi, selon Andrew Ellis, qui se base sur des analyses du trafic réel de l’Internet, cette croissance de la « DataNet » pourrait générer un débordement incontrôlable provoquant une panne du réseau mondial.

Il faut savoir que les câbles en fibre optique transportent plus de 99% du trafic mondial des données numériques y compris le gigantesque flux data provenant des réseaux mobiles 4G et très prochainement de la 5G.

Le boom du streaming vidéo et la croissance incessante des smartphones connectés en permanence, ont fait exploser le volume des données échangées entre les réseaux formant les nœuds d’Internet. Avec les arrivées prochaines de l’Industrie 4.0, de la 5G, de la VoLTE (Voice over LTE) et des navettes connectées, l’évolution du volume data prendra une trajectoire exponentielle.

Et le jour où la demande en débit dépassera l’offre réalisable, l’effondrement d’Internet se produira. Selon le chercheur britannique, qui s’est basé sur des tests effectués en laboratoire, ce bug se produira vers l’année 2023.

L’opération de l’augmentation du nombre des câbles, jugée très budgétivores par les économistes ne lèvera pas l’alerte puisque cette solution fera croitre la consommation de l’électricité et le Net s’effondrera faute de puissance électrique. Espérons, qu’entre temps, l’ingéniosité humaine désactivera ce bug.