MAROC
05/01/2019 17h:16 CET

Le Danemark expulse vers le Maroc Said Mansour, propagandiste d'Al Qaïda

Il avait été déchu de sa nationalité danoise en 2016.

ASSOCIATED PRESS

TERRORISME - Déchu de sa nationalité danoise en 2016, le propagandiste d’Al Qaïda Said Mansour a été expulsé du Danemark vers le Maroc vendredi 4 janvier en fin d’après-midi.

Âgé de 58 ans, l’homme qui avait été condamné en 2016 à quatre ans de prison pour apologie du terrorisme et soutien à l’organisation terroriste Al Qaïda, a pris un vol de Copenhague à Casablanca où il devait être remis aux autorités marocaines puis placé en détention.

Selon les médias danois, cette expulsion fait suite à de longues et intenses négociations entre les autorités des deux pays. Lors de la visite du Premier ministre danois Lars Løkke Rasmussen au Maroc en décembre 2018, le rapatriement de Said Mansour avait ainsi été évoqué.

“J’ai eu une rencontre constructive avec le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, à propos de cette affaire que nous avons avec Said Mansour, qui doit être expulsé vers le Maroc”, avait alors déclaré le Premier ministre.

Suite au rapatriement du détenu marocain, le responsable politique danois a exprimé sa satisfaction: “Je suis très satisfait de l’extradition de Mansour. Nous envoyons un message clair: les étrangers qui sapent nos valeurs et promeuvent le terrorisme n’ont pas leur place dans la société danoise”.

L’avocat de Said Mansour, Eigil Strand, a déploré sur la chaîne télévisée danoise TV2 ne pas avoir été informé de cette expulsion avant que son client ne s’envole pour Casablanca, et a répété qu’il craignait qu’il soit torturé au Maroc.

La ministre danoise de l’Immigration et de l’Intégration, Inger Støjberg, a pour sa part assuré que Rabat avait donné à Copenhague des garanties sur la sécurité de Mansour en prison. “Il y a un contrôle total en ce qui concerne le respect des droits de l’homme et des obligations que nous avons à cet égard”, a-t-elle indiqué.

Né en 1960 au Maroc et résident au Danemark depuis 1984, Said Mansour avait été déchu de sa nationalité danoise en juin 2016 par la Cour suprême du pays, qui l’avait également condamné à l’expulsion à vie du territoire. Il est ainsi devenu le premier binational de l’histoire du Danemark à avoir été condamné à la déchéance de nationalité.

Si la déchéance de nationalité est légale au Danemark, et est prévue par la loi anti-terroriste adoptée en 2002, elle n’avait jamais été appliquée auparavant.