MAROC
30/06/2019 11h:06 CET

Le Dalaï-Lama pense qu'une femme lui succédant doit être "attirante"

Autrement, selon lui, les gens ne voudront pas la regarder.

RELIGION - Le Dalaï-Lama veut bien d’une femme pour successeur, mais elle doit être “attirante” selon lui, comme le montre la vidéo en tête d’article

Le chef suprême de l’église bouddhiste du Tibet a répondu à une interview de la BBC cette semaine dans laquelle il donnait son avis et sa position sur plusieurs grands enjeux du monde actuel. 

La journaliste lui a alors rappelé les propos qu’il avait eus en 2015 concernant une femme successeur. Le Dalaï-Lama envisageait déjà cette possibilité à l’époque, mais à condition que sa successeure soit “attirante”. 

Le commentaire n’a pas manqué de révolter plusieurs personnes qui l’ont accusé d’objectiver les femmes.

Le souverain spirituel de 83 ans a tout de même renouvelé ses propos, expliquant cette fois que les gens ne voudraient pas regarder une femme Dalaï-Lama si elle n’est pas “attirante”. 

 

Il a quand même rappelé que la beauté intérieure restait la plus importante, tout en admettant que l’apparence avait aussi de l’importance aux yeux des humains. 

Dans cette même interviewle Dalaï-Lama a également, entre autres sujets, donné son avis sur Donald Trump qu’il a accusé de manquer “de principes moraux”, et sur le Brexit au Royaume-Uni, qui devrait rester dans l’Union européenne selon lui.

Cet article a été initialement publié par Le HuffPost France.