MAROC
12/03/2019 18h:07 CET

Le Conseil national de la presse adopte une charte de déontologie

Pour prévenir notamment la diffamation et les insultes.

FADEL SENNA via Getty Images

MÉDIAS - “La charte de déontologie sera publiée au bulletin officiel le 5 avril. Nous espérons que sa mise en oeuvre ne sera pas entamée par des sanctions”. Quelques jours après l’élaboration de la charte de déontologie qui devra servir de référence à toute la presse, le président du Conseil national de la presse, Younes Moujahid, déclare au HuffPost Maroc, que ce travail n’a pas été facile et que son exécution ne le sera pas non plus. “Dès que tous les membres et président du CNP ont été élus, en octobre dernier, nous avons constitué deux groupes de travail: un pour réaliser cette charte et le second pour établir le règlement interne de notre conseil qui sera prêt cette semaine”, annonce-t-il.

Au sein du CNP, les réunions se succèdent pour que ce dernier puisse enfin remplir sa mission. “Pour la charte de déontologie, nous nous sommes fondés sur les orientations de l’instance nationale indépendante de la déontologie de la presse au Maroc qui avait été créée en 2001, mais aussi sur d’autres modèles, comme la charte de Belgique et celle de Munich et des expertises”, explique-t-il.

Le CNP avait aussi lancé, au mois de janvier dernier, des consultations auprès des professionnels afin de les joindre à l’élaboration de la charte de déontologie. “Une dizaine de journalistes nous a fait part de ses avis ainsi que plusieurs organismes comme la HACA et les associations, dont Adala, la Fédération de la ligue démocratique des droits des femmes (FLDDF) et l’Organisation marocaine des droits humains (OMDH)”, précise-t-il. Et de souligner que, dans la majorité des cas, ces consultations appelaient à combattre la diffamation et les insultes dont certains médias servent d’outils.

Les principes de liberté de la presse et les critères de la bonne pratique de la profession que veut imposer ce code déontologique engage la responsabilité sociale de la presse et des médias. Dans un communiqué, le CNP précise que ce texte permettra de prévenir “tous les dépassements pouvant porter atteinte à la profession et à la société”.

Pour le faire connaître, il fera l’objet de rencontres d’information et de sensibilisation, nous affirme Younes Moujahid.