TUNISIE
12/12/2018 16h:38 CET

Le commerce électronique tunisien en stagnation, selon un classement des Nations-Unies

Les Libyens sont les plus gros acheteurs africains en ligne.

tolgart via Getty Images

L’e-commerce en Tunisie est-il assez développé pour jouer un rôle majeur dans l’économie du pays? L’indice B2C de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (CNUCED) pour le commerce électronique 2018, qui étudie quelque 151 économies, essaye de déterminer la place économique qu’occupe le commerce électronique dans différents pays.

Celui-ci classe la Tunisie en 4ème place sur le plan continental, après l’Île Maurice, le Nigéria, et l’Afrique du Sud. Elle est suivie du Maroc, du Ghana, du Kenya, et de l’Uganda.

L’Algérie et l’Egypte se classent respectivement 17ème et 18ème en Afrique sur 44 pays.

La Tunisie ne quitte pas la 79ème place

Sur le plan mondial, la Tunisie arrive à la 79ème place sur les 151 économies étudiées, faisant mieux que l’Inde et la quasi totalité des pays de l’Afrique subsaharienne, et de plusieurs pays arabes et sud américains comme le Mexique, le Panama et l’Argentine.

Elle garde ainsi la même position que l’année dernière. Au niveau de la sécurité, la Tunisie dispose selon le classement de 51 serveurs internet sécurisés par million d’habitants, un des 4 critères de l’indice.

On retrouve ensuite le pourcentage de population connectée à internet, ainsi que ceux qui détiennent des comptes bancaires.

Ainsi, 56% de la population tunisienne utilise internet, tandis que 37% des personnes âgées de plus de 15 ans possèdent un compte bancaire.

Quant au 4ème critère du classement, en matière de développement du réseau postal, la Tunisie réalise un score de 63/100.

L’indice de la CNUCED mesure également le pourcentage d’individus faisant des achats en ligne, pour ensuite dresser un classement.

À ce niveau, et sur le plan africain, la Tunisie arrive 9ème avec 8% d’utilisateurs internet qui achètent en ligne, et 4,7% des utilisateurs âgés de plus de 15 ans.

Les Libyens, gros acheteurs en ligne

La Libye par contre occupe la première place en Afrique, avec plus de la moitié (67%) de ses utilisateurs internet qui effectuent du shopping en ligne, et 14,6%  des utilisateurs âgés de plus de 15 ans. Dans le top 10, elle est suivie de l’Île Maurice (14,4%), la Namibie (12,1%), le Kenya (9,3%), l’Afrique du Sud (7,9%), le Gabon (6,1%), la Tanzanie (5,3%), la Zambie (5,1%), et le Mozambique (4,1%).

unctad.org

Quelques classements mondiaux

Au niveau international, les Pays-Bas arrivent en première place, alors qu’ils occupaient la 4ème position en 2017. Dans le top 10, ils sont suivis du Singapour qui a gagné 17 places en une année, de la Suisse, qui recule d’une position, la Grande Bretagne, la Norvège, l’Islande, l’Irlande, la Suède, la Nouvelle Zélande, et le Danemark.

Les Emirats Arabes Unis représentent le premier pays arabe et celui de la région MENA en matière d’e-commerce, occupant la 33ème place mondiale. 

Le Burundi, la République Démocratique du Congo, la Guinée, le Tchad, et le Niger arrivent en dernières positions dans le classement mondial, avec pour la plupart une absence quasi-totale d’un réseau postal, en plus de réseaux internet peu sécurisés.

Les pourcentages de leurs populations connectées à Internet ne dépassent également pas la barre des 10%.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.