TUNISIE
03/05/2018 17h:36 CET

Le collectif de défense de Sofien Chourabi et Nadhir Ktari annonce l’internationalisation de l’affaire

Le président du SNJT a parlé de manquement des autorités tunisiennes à leurs obligations envers le dossier des deux journalistes. le président du SNJT a parlé de manquement des autorités tunisiennes à leurs obligations envers le dossier des deux journalistes.

Zoubeir Souissi / Reuters

Le Collectif de défense des journalistes Sofien Chourabi et Nadhir Ktari a annoncé, jeudi, l’internationalisation officielle de l’affaire.

Me Samir Ben Rejeb a affirmé qu’une requête a été rédigée dans ce sens et sera adressée au procureur général de la Cour internationale de justice (CIJ) à La Haye. Il s’exprimait au siège du Syndicat National des Journalistes Tunisiens (SNJT), à l’occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse.

Sofien Chourabi et Nadhir Ktari ont été enlevés le 8 septembre 2014 en Libye.

Ben Rejeb, un des membres du collectif de défense dans l’affaire des deux journalistes a expliqué le recours à la justice internationale par “la faiblesse du système judiciaire libyen et l’incapacité du juge du pole judiciaire de lutte contre le terrorisme à faire progresser l’affaire”.

Il a évoqué, aussi, l’incapacité des institutions de l’Etat à utiliser leurs moyens diplomatiques et leurs relations internationales pour élucider l’affaire.

Selon lui, les conditions requises pour l’internationalisation de l’affaire sont réunies et la CJI a suffisamment de moyens matériels et logistiques pour mieux enquêter sur cette affaire.

De son côté, le président du SNJT a parlé de manquement des autorités tunisiennes à leurs obligations envers le dossier des deux journalistes.

Il a ajouté que le Syndicat œuvre sans cesse à connaître la vérité sur leur sort.

Disparus en Libye, dans la région d’Ajdabiya en septembre 2014, l’État islamique avait annoncé leur exécution quelque mois plus tard. Cependant face aux manques de preuves, l’État tunisien tout comme les responsables libyens ont démenti entretenant l’espoir de revoir les deux journalistes vivants.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.