MAROC
09/05/2018 19h:11 CET | Actualisé 09/05/2018 19h:13 CET

Le cinéma Caméra de Meknès fête ses 80 printemps

Un chef d'oeuvre de l'Art déco au coeur de la cité impériale.

CINEMA - C’est un des lieux phare de la ville ismaélienne qui fête son anniversaire. Le cinéma Camera de Meknès, monument de l’architecture Art déco des années 30, fête ses 80 ans ce mercredi 9 mai. À cette occasion l’Institut français de la ville, en partenariat avec la société Vox, y organise ce soir à partir de 19h30 des projections en hommage à ce monument qui “a nourri tant de générations de cinéphiles” avec une programmation spéciale ET “représentative des années 30″, explique l’institut français dans un communiqué. 

Une programmation, réalisée par Jean-Baptiste Garnero du Centre National du Cinéma et de l’image animée en France, qui aura pour but de montrer aux spectateurs des oeuvres qui auraient pu être diffusées dans ce cinéma à sa création “avant que le cinéma ne sache parler”. “Même les publicités seront d’époque”, explique au HuffPost Maroc un responsable de l’institut. 

Au programme ce soir, la présentation d’images d’archives de Meknès des années 20, suivie par les années 30 “avec le cinéma en couleurs et sonore (“Chromophonie”), détaille encore le communiqué. ”C’est aussi le temps des premiers films pour enfants (“Michka”) mais également des films à la fois divertissants et sérieux pour adultes (”La Joie de vivre”, “Une Nuit sur le Mont-Chauve”)”, conclut l’Institut français.

Institut francais

Cette programmation tout spécialement concoctée pour l’occasion mettra également en avant un film culte qui a lui aussi récemment fêté ses 80 ans, “Blanche-Neige et les sept nains”, avec la diffusion du documentaire “A Trip through the Walt Disney Studios”, “où l’on voit Walt Disney travaillant avec ses équipes sur son premier long métrage ‘Blanche neige et les sept nains’”, déclare l’Institut.

Encourager les Marocains à aller dans les salles

Le cinéma a été fondé en 1938 par Cosmas Xanthopoulos, citoyen grec installé au Maroc dans les années 20. Ce dernier “francise” alors son nom, le transformant en Sandeaux. 

Si le cinéma Caméra est toujours en activité aujourd’hui, il n’est toujours pas numérisé, nous explique une source de l’Institut français, empêchant la projection des dernières sorties. “Les gens se plaignent qu’il n y a plus de cinéma au Maroc mais plus personne ne va au cinéma”, insiste la même source. “Le but est vraiment d’encourager les Marocains à se rendre dans les salles de cinéma et habituer la nouvelle génération, les enfants, à découvrir des films au cinéma”.