MAROC
11/04/2019 15h:15 CET

Le Chili renforce la candidature de l'Amérique du Sud pour le Mondial 2030

Une année qui marquera le centenaire du tournoi, dont la première édition s’est déroulée en Uruguay.

Agencia EFE

FOOTBALL - Le président de la Confédération sud-américaine de football (Conmebol), Alejandro Dominguez, a affirmé que le Chili avait renforcé la candidature sud-américaine à l’organisation de la Coupe du monde 2030 en décidant de rejoindre l’Argentine, le Paraguay et l’Uruguay pour présenter une proposition commune.

“La décision du Chili donne du poids (à la candidature) car avoir 32 équipes dans une Coupe du Monde reste gérable pour un pays et serait plus facile pour deux pays, mais avoir 48 pays dans un seul lieu est compliqué non seulement pour un pays d’Amérique du Sud mais aussi pour un pays européen”, a indiqué Alejandro Dominguez, mercredi lors d’une conférence de presse après sa participation à la ville brésilienne de Rio de Janeiro au 70è Congrès ordinaire de la Conmebol.

Alejandro Dominguez a assuré que les candidatures communes de deux pays ou plus pour organiser une compétition deviendrait un avantage compétitif lorsque la FIFA porterait enfin le nombre d’équipes participantes à la Coupe du monde de 32 à 48 formations nationales. “Je pense que le monde a changé et que la dynamique a changé, et que les avantages du Chili renforcent la candidature”, a-t-il ajouté.

Mars dernier, le Président chilien Sebastián Piñera avait indiqué aux médias que lui et ses homologues d’Argentine, d’Uruguay et du Paraguay travaillent “pour un retour de la Coupe du Monde en Amérique du Sud”, en coordonnant la présentation d’une candidature commune à l’organisation de la Coupe du Monde 2030.

La Conmebol soutient que la Coupe du Monde de 2030 devrait être disputée en Amérique du Sud, car cette année marquera le centenaire du tournoi, dont la première édition s’est déroulée en Uruguay, avec le triomphe de l’équipe hôte face à l’Argentine (4-2).

Rappelons que parmi les pays qui souhaitent déposer leur candidature, le Maroc figure dans la liste. L’Espagne, à travers son chef du gouvernement Pedro Sanchez, avait proposé lors de sa visite à Rabat en novembre 2018 une candidature conjointe, avec également le Portugal.

En juin, au lendemain de sa défaite face au trio Etats-Unis-Canada-Mexique pour l’organisation du Mondial 2026, le Maroc avait annoncé sa volonté d’organiser l’édition 2030, sans évoquer la possibilité d’une candidature commune.

La Grèce, la Bulgarie, la Roumanie et la Serbie envisagent également une candidature commune pour organiser la compétition, au même titre que le Royaume-Uni et l’Irlande. Fin septembre, l’Union nord-africaine de football (UNAF) avait évoqué l’idée d’une candidature conjointe dans cette région du monde.