TUNISIE
06/08/2018 14h:30 CET | Actualisé 06/08/2018 14h:30 CET

Le chef du gouvernement nomme Kamel Hadj Sassi au poste de Conseiller

Ancien haut fonctionnaire de l’État, il a occupé de nombreux postes de décisions dans les différents rouages de l’État tout au long de sa carrière.

FETHI BELAID via Getty Images
Ici à droite de la photo à côté de Franz Beckenbauer et de Hammouda Ben Ammar

La présidence du gouvernement a annoncé, lundi, la nomination de Kamel Hadj Sassi au poste de conseiller, sans donner les réelles prérogatives de ce nouveau transfuge à la Kasbah.

Ancien haut fonctionnaire de l’État, il a occupé de nombreux postes de décisions dans les différents rouages de l’État tout au long de sa carrière.

Il a été gouverneur de l’Ariana et de Kairouan, il a également été à la tête du fonds de solidarité national plus connu sous le nom de 26/26. Ancien secrétaire d’État à la Culture, à la jeunesse et aux Affaires sociales avant la révolution, il a également été député et ambassadeur de la Tunisie à Prague.

Poursuivi par la justice pour l’Affaire du concert de Mariah Carey en Tunisie, il avait écopé d’une peine de 6 ans de prison avant de se voir amnistier par la loi sur la réconciliation nationale.

Interrogé par Kapitalis, il avait dénoncé à l’époque une “chasse aux sorcières” et une “cabale qui n’a pas lieu d’être”.

Dans la même journée du lundi, le président de la République a annoncé la nomination de l’ancien chef du gouvernement Habib Essid au poste de ministre conseiller politique à Carthage.

 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.