TUNISIE
15/08/2018 13h:16 CET

Le chef du gouvernement inspecte l'avancée des réformes engagées au port de Radès

Ces investissements permettront selon lui de “pousser à l’export”

En marge d’une visite au port de Radès, en marge du lancement d’un programme électronique d’organisation et de gestion du port, le chef du gouvernement Youssef Chahed a expliqué en quoi ce programme allait être bénéfique pour l’économie tunisienne.

“On a mis en place un programme ambitieux de près de 85 millions de dinars pour augmenter la productivité du port. Ce programme comporte la mise en conformité des quais 6 et 7 qui ont repris leurs activités, mais aussi la mise en place des quais 8 et 9, qui commenceront à être exploités d’ici la fin de l’année” a-t-il expliqué.

 

Un autre programme a été mis en place et qui consiste en la gestion du port via une intelligence artificielle. “Une partie a déjà été mise en place, une autre le sera dans les jours qui viennent”.

Un autre système électronique permettra, quant à lui, la gestion en temps réel du positionnement des conteneurs: “Le client pourra, à distance, savoir où se trouve son conteneur” s’est réjoui le chef du gouvernement.

Tout ces programmes ont été mis en places pour “que des bateaux ne soient plus dans l’obligation d’attendre en rade” a-t-il expliqué avant d’ajouter: “Certes aujourd’hui, le nombre a baissé, mais le but est d’avoir 0 bateau en rade”.

Ces investissements permettront selon lui de “pousser à l’export”. “L’un des moteurs essentiels de l’économie tunisienne et de la croissance, c’est l’export” a-t-il conclu soulignant que “le port de Radès est le coeur de l’activité économique en Tunisie”.

Dans un communiqué de presse publié le jeudi 19 juillet 2018, le ministère du Transport avait annoncé une nette amélioration au niveau des services portuaires.

Parmi ces actions palpables figurait la réduction spectaculaire des délais d’attente des bateaux dans la zone franche. En effet, “le délai d’attente des bateaux ne dépasse plus les 24 heures alors qu’il était autour de 25 jours auparavant”, précisait le ministère.

 

De plus, le problème lié à l’encombrement des postes d’accostage des bateaux le long des quais et l’entassement des marchandises dans les sphères de stockage du port avait été résolu affirmait la même source.

 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.