TUNISIE
11/07/2019 13h:15 CET

Le chef du gouvernement donne le coup d'envoi de la campagne nationale de dépistage précoce du cancer du sein

Quelques 3000 cas sont recensés annuellement...

Le chef du gouvernement Youssef Chahed a donné, jeudi, le coup d’envoi de la campagne nationale de dépistage précoce du cancer du sein au Centre national de médecine scolaire et universitaire de la Manouba.

La Tunisie compte plus de 3000 cas recensés annuellement dont “90% peuvent être soignés” a indiqué le chef du gouvernement avant de poursuivre: “Malheureusement, en Tunisie, le dépistage se fait souvent de façon tardive, c’est pourquoi nous avons lancé cette campagne nationale”.

Celle-ci sera déployée sur l’ensemble des gouvernorats à travers la mise en place de plus de 3000 centres de dépistage, qui permettront d’atteindre près de 500.000 femmes.

“Comme je l’ai dit 9 femmes sur 10 peuvent être soignées. C’est donc une opération qui vise à faire prendre conscience et à sensibiliser dans laquelle s’inscrit tout le gouvernement” a-t-il indiqué.

La campagne nationale de dépistage précoce du cancer du sein s’étalera sur les prochains mois a annoncé Chahed précisant que le gouvernement a déjà “procuré tous les équipements, et ce dans toutes les régions, pour que le dépistage précoce puisse avoir lieu”, en plus des campagnes de sensibilisation “visant à faire évoluer les mentalités” par rapport à cette maladie.

La Tunisie enregistre annuellement entre 2500 à 3000 nouveaux cas de cancer du sein, soit une moyenne de 54 cas sur 100 mille femmes. Cette maladie est l’une des plus propagées chez les femmes, avec un taux de 30%, a affirmé Hatem Bouzayene, spécialiste en chirurgie des tumeurs à l’hôpital Salah Azaiez en février dernier.

Le diagnostic précoce de cette maladie rend la guérison possible, élevant le taux de rétablissement dans le monde à 88%, a-t-il affirmé lors d’un colloque régional sur le rôle de la famille dans l’accompagnement et la prise en charge des malades du cancer du sein. Par contre, en découvrant la maladie à une phase avancée (quand la tumeur dépasse 4 cm), les chances de guérison diminuent, a-t-il regretté.

 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.