TUNISIE
08/03/2019 20h:19 CET | Actualisé 09/03/2019 12h:24 CET

Le chef du gouvernement annonce de nouvelles mesures en faveur des femmes tunisiennes

Vers la prolongation du congé de maternité, l'activation du projet "Ahmini"...

NurPhoto via Getty Images

Au bonheur des dames! Un congé de maternité plus long, des droits sociaux plus accrus... De nouvelles mesures en faveur des Tunisiennes verront bientôt le jour. C’est ce qu’a annoncé le Chef du gouvernement, à l’issue d’un conseil ministériel tenu le 8 mars, en marge de la journée internationale des droits des femmes.

“Ahmini” devient concret 

Parmi les mesures phares annoncées figure le lancement officiel du programme “Ahmini” qui va permettre d’intégrer un demi-million de femmes rurales dans le système de couverture sociale. Une initiative qui se résume dans le fait que les ouvrières, même des régions reculées, peuvent verser leurs cotisations à distance à travers le téléphone portable. Les abonnements seront par la suite envoyés à la poste tunisienne qui les transmettra, à son tour, aux services de la CNSS et à la caisse nationale d’assurance maladie. Cette démarche va leur permettre de bénéficier de soins et de pensions de retraite.

Autre décision importante, l’autorisation aux transports publics de transporter les ouvrières agricoles hors de leur zone de travail. L’objectif serait de fournir des moyens de transport qui assurent les conditions de sûreté à ces femmes rurales, souvent victimes d’accident de la route, et ce selon des conditions fixées par le ministère du Transport.

 

Prolongation du congé de maternité de 2 à 3 mois

Un projet de loi spécial relatif à la prolongation du congé de maternité sera bientôt transmis à l’ARP, a fait savoir Youssef Chahed. Un congé prénatal sera aussi en vue dans le but d’éviter les effets de la grossesse sur l’évolution professionnelle et sur la santé du bébé. 

Après leur accouchement, les femmes pourraient désormais bénéficier de trois mois de congé au lieu de deux. 

Par ailleurs, le Chef du gouvernement a évoqué l’adoption du décret relatif à la création de l’observatoire national de lutte contre la violence à l’égard des femmes et la révision du code de la nationalité tunisienne. Ce décret facilitera la naturalisation des enfants nés à l’étranger d’une mère tunisienne et qui n’ont pas encore obtenu la nationalité tunisienne. 

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Twitter.

Retrouvez le HuffPost Tunisie sur notre page Instagram.