MAROC
01/10/2018 13h:18 CET | Actualisé 01/10/2018 13h:32 CET

Le chanteur Charles Aznavour tire sa révérence

Il avait 94 ans.

Eric Gaillard / Reuters

DISPARITION - La légende de la chanson française et interprète de “La Bohème” et d’“Emmenez-moi” est mort dans la nuit de dimanche à lundi, à l’âge de 94 ans, dans sa résidence des Alpilles dans le sud de la France, selon ses attachés de presse qui confirment l’information à l’AFP. 

Alors qu’il revenait d’une tournée au Japon, le chanteur avait été contraint d’annuler des concerts cet été en raison d’une fracture du bras après une chute. 

Charles Aznavour s’était récemment produit au Maroc, dans le cadre du festival Mawazine, en mai 2017. “Chanter au Maroc est un grand moment de bonheur”, avait-il déclaré à cette occasion. Il avait alors indiqué avoir préparé minutieusement son programme. “J’ai pris deux villes différentes et lointaines: l’une est Beyrouth et l’autre est Rabat. J’ai fait le même tour de chant dans les deux cités, compte tenu de mes origines orientales. Elles m’ont permis de me rapprocher plus de l’Orient, et partant me procurer un plaisir différent”, avait-il ajouté.

Au-delà de son tour de chant pour le public de Mawazine”, sa visite à Rabat en 2017 fut également l’occasion pour le chanteur de participer au vernissage de l’exposition “Face à Picasso” aux côtés de la princesse Lalla Salma, du président de la Fondation nationale des musées (FNM), Mehdi Qotbi et de l’ancien ministre de la Culture français Jack Lang.

AIC Press

“Je compte énormément d’amis au Maroc et j’en garde beaucoup d’autres, notamment des chanteurs et musiciens de différentes autres nationalités”, avait également tenu à préciser le célèbre auteur, compositeur, interprète, acteur, écrivain, poète et diplomate, dont les liens avec le Maroc remontent à 1954 lorsqu’il visite pour la première fois Casablanca.

(Plus d’informations à venir...)