MAROC
21/01/2019 17h:01 CET

Le boxeur Mohamed Rabii condamné à un mois de prison avec sursis

Conformément à l’article 490 du code pénal.

YURI CORTEZ via Getty Images

SPORT - Le Tribunal de première instance de Casablanca a condamné le boxeur marocain Mohamed Rabii à un mois de prison avec sursis pour “débauche”, conformément à l’article 490 du code pénal. Détails.

Selon le quotidien Al Massae, dans son édition de ce lundi 21 janvier, l’affaire remonte au mois de septembre 2018, lorsqu’une femme divorcée, âgée de 36 ans, porte plainte contre le boxeur.

La jeune femme, qui a également écopé de la même peine, avait reconnu avoir eu des relations sexuelles avec l’athlète après qu’il lui a promis de l’épouser, et avait expliqué qu’ils se rencontraient dans un appartement à Rabat que Mohamed Rabii louait.

Ce dernier a indiqué avoir connu la jeune femme il y a un an, précisant qu’il voulait bien l’épouser avant de renoncer suite au refus de sa famille sous prétexte qu’elle était divorcée avec un enfant. Il a aussi fait savoir qu’il l’avait informée de sa décision de mettre fin à leur relation, poursuit le quotidien arabophone.

Rappelons que l’article 490 du code pénal marocain stipule que “sont punies de l’emprisonnement d’un mois à un an, toutes personnes de sexe différent qui, n’étant pas unies par les liens du mariage, ont entre elles des relations sexuelles”.