MAGHREB
27/11/2015 07h:42 CET

«Le bon dinosaure»: Arlo et Spot, deux amis pour la vie (ENTREVUE/PHOTOS)

L’arrivée au cinéma d’un nouveau Disney/Pixar est toujours un gros événement. Quelques mois seulement après l’excellent Sens dessus dessous, le studio californien nous offre Le bon dinosaure, une histoire d’amitié entre un apatosaure peureux prénommé Arlo et Spot, un garçon sauvage plutôt rusé.

Tout commence par une hypothèse. Et si une météorite n’avait jamais heurté la surface de la Terre il y a 65 millions d’années? Si l’on en croit la dernière proposition des artistes de chez Pixar, les créatures préhistoriques seraient encore en vie. D’ailleurs, un de ces spécimens herbivores pourrait s’attacher à un jeune être-humain et le résultat de cette alliance, aussi étonnante soit-elle, s’appelle Le bon dinosaure, dans nos salles de cinéma depuis mercredi.

On doit ce superbe long métrage d’animation au réalisateur américain d’origine coréenne Peter Sohn, peu connu du grand public. C’est pourtant son visage qui a servi de modèle au jeune personnage de Là-Haut, film de Peter Docter oscarisé en 2009.

«Parfois, des gens me reconnaissent dans la rue en me criant "Russel!", a déclaré le cinéaste en entrevue pour Le Huffington Post Québec. Ce n’est pas très surprenant puisqu’il a mon physique. Je trouve cela agréable.»

Peter Sohn a commencé sa carrière en 2003 dans les locaux du studio Pixar comme animateur sur plusieurs productions importantes comme Trouver Nemo, Les Incroyables ou Ratatouille. «Je me suis construit une solide expérience au sein de l’entreprise, a-t-il raconté. Jusqu’au jour où j’ai pu réaliser mon premier court-métrage Passages nuageux. Ensuite, on m’a proposé la réalisation du Bon dinosaure. Je me sentais prêt pour le défi.»

Changement d'équipe

Initié en 2010, Le bon dinosaure s’est avéré un projet compliqué qui a failli être abandonné en cours de route. Le premier réalisateur Bob Peterson (Là-Haut) décide alors de laisser sa place à Peter Sohn qui reprend les rênes en 2013 avec un an de délais supplémentaire.

«Ce sont des choses qui peuvent arriver, a admis le cinéaste de 38 ans. L’intrigue était devenue trop lourde et compliquée. L’important, c’était de travailler sur un film auquel on croit pour livrer une œuvre la plus aboutie et sincère possible.»

Avec son allure de western épique – les paysages sont à couper le souffle –, Le bon dinosaure est un joli road-movie qui met en scène le maladroit Arlo parti à la recherche de sa famille après la disparition accidentelle de son père. Avec l’aide du gamin Spot, il va devoir en chemin surmonter ses peurs intérieures.

Galerie photo «Le bon dinosaure» Voyez les images

«Arlo me ressemble, a confié le réalisateur. Je pense que les spectateurs vont se retrouver dans cet attachant personnage qui doit apprivoiser la nature afin de trouver le courage dont il a besoin.»

Peter Sohn s’est amusé à mélanger les genres et les styles. Par exemple, Spot, le garçon sauvage à l'apparence d'un Cro-Magnon, ne parle pas. Il se comporte davantage comme un animal de compagnie, alors que l‘apatosaure Arlo a des comportements humains.

«Je voulais faire un film simple, un film destiné à toute la famille. Au cinéma, les dinosaures sont montrés comme des bêtes horribles à la recherche de victime à manger. J’ai cassé cette image en présentant un jeune dinosaure qui ne ferait pas de mal à une mouche et un garçon que rien n’effraie.»

Malgré leur différence de caractère, Spot et Arlo s'avèrent les meilleurs amis du monde. «En effet, ces deux-là deviennent vite inséparables. Il faut ajouter qu’ils se complètent assez bien. Ils apprennent l’un de l’autre sans jamais se juger. C'est la preuve d'une véritable amitié. Voilà ce que je voulais raconter avant tout», a-t-il conclu.

Le bon dinosaure (The Good Dinosaur) – Walt Disney Pictures / Pixar – Film d’animation – Sortie en salles le 25 novembre 2015 – États-Unis

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.