ALGÉRIE
01/10/2019 20h:51 CET

Le 12ème FIBDA célèbre les Supers héros à Alger

Twitter/ IF Alger
Ouverture du FIBDA

Le 12ème Festival international de bande dessinée d’Alger (FIBDA) est ouvert au public, au niveau de l’Esplanade de Riadh El Feth, jusqu’au 5 octobre 2019. Quinze pays participent à l’édition de cette année avec la présence d’une centaine de bédeistes. Les Etats Unis est le pays invité d’honneur. “Nous participons pour la sixième fois au FIBDA. Cette année nous avons invité quatorze auteurs des comics. Ils représentent les plus célèbres éditeurs comme Marvel et DC Comics. La plupart visitent l’Algérie pour la première fois. Lors de leur présence au FIBDA, ces artistes vont animer des ateliers de formation pour les jeunes intéressés par la bande dessinée. Annuellement, l’ambassade américaine en Algérie envoie deux cents algériens se former aux Etats Unis dans le cadre du programme d’échange culturel. La relation culturelle entre l’Algérie et les Etats Unis est forte. Nous voulons la consolider davatange”, déclare Paul Wulfsberg, porte-parole de l’Ambassade des Etats Unis à Alger, en marge la cérémonie d’ouverture du Festival.

twitter/Shawn Martinbrough
Participants américains au FIBDA

Une exposition au pavillon réservé aux Etats Unis présente les super héros américains (Batman, Wonderwoman, Superman, Spiderman, etc). Samedi 5 octobre, une conférence sera consacrée au “succès planétaire” des comics américain ( à 16h), et une autre au “80 ans de Batman” (à 10h 30). La Pologne est également présente en force au 12ème FIBDA avec la venue de Adam Radon, directeur du Festival international de bande dessinée et de jeux de Lodz (Lodz est la troisième ville de Pologne), le plus grand du pays.

Huffpost MG
Lancement du FIBDA 2019

En Pologne, “nouveau pays, nouvelle BD”

Je viens au FIBDA pour la première fois pour voir comment découvrir la bande dessinée en Algérie. Nous avons le plaisir de présenter les travaux d’un grand dessinateur polonais, Yakub Rebelka. La bande dessinée polonaise est problablement la plus proche de la BD franco-belge. Elle s’est développée en même temps que la BD européenne. Nous avons connu une interruption de la création en Pologne durant la Seconde guerre mondiale et l’occupation soviétique après. Depuis quelques année, nous construisons un nouveau pays et une nouvelle BD”, explique Adam Radon. Selon lui, la BD polonaise contemporaine aborde les mêmes sujets traités par le neuvième art européen. “Aujourd’hui, en Pologne, la bande dessinée historique est très populaire. Nous avons connu par le passé plusieurs dictatures, communiste par exemple. Nous avons connu aussi des entraves à la liberté d’expression. Nous essayons de rattraper le temps perdu”, précise Adam Radon. Il évoque le super héros polonais Thorgal, crée par Grzegorg Rosinki ( la signature Rosek du Journal de Spirou en Belgique dans les années 1980). “En fait Thorgal n’est pas un polonais, mais un viking”, précise Adam Radon.

 

L’histoire de Rygor, l’agent secret polonais à Alger

Une exposition et une conférence sont consacrées à Thorgal au FIBDA. Marta Sek-Spirydowicz, conseiller à l’ambassade de Pologne à Alger chargée des affaires culturelles, annonce, pour sa part, l’organisation d’un concours de BD autour de Rygor, le nom de guerre du général de brigade Mieczyslaw Slowikowski. Cet agent secret polonais est venu à Alger en juillet 1941 pour mettre en place le réseau de renseignements des Alliés en Afrique du Nord. “Il a notamment facilité le débarquement des Alliés en Afrique du Nord grâce aux messages qu’il a envoyé à Londres (en novembre 1942). Rygor a passé plus d’une année à Alger. Il avait crée un réseau d’officiers, polonais. Nous avons lancé un concours qui est prolongé jusqu’au 5 novembre. Nous avons prévu un prix de 1000 euros pour la meilleure oeuvre. La remise des prix est prévue le jour de notre fête nationale, le 11 novembre prochain, à Alger”, souligne Marta Sek-Spirydowicz en montrant une BD, sorte de guide illustré, consacrée à l’espion polonais, signé le jeune auteur Jedrzej Jelenski. Dans la BD, en noir et blanc, des aspects architecturaux de l’Alger des années 1940 et des sites de la ville sont mis en valeur. “Nous nous sommes inspirés de ses mémoires pour déterminer les lieux où Rygor a habité, notamment à l’Hôtel Saint-George (El Djazair actuellement). Cette BD est une belle promotion touristique pour la ville d’Alger ”, appuie-t-elle.

 

“Un livre ouvert sur toutes les valeurs”

Hassen Rabehi, ministre de la Culture par intérim, a assisté à la cérémonie du lancement du 12ème FIBDA et a pris la parole en arabe et en anglais pour annoncer l’ouverture de l’évènement en présence de diplomates (américains, canadiens, polonais, cubains, français, etc). “L’art de la bande dessinée a marqué de son empreinte la mémoire de plusieurs générations par des personnages fictifs illustrés par un mode esthétique impressionnant et envoutant dont nous gardons l’image et le souvenir à l’instar de “M’Qidech”, “Bouzid et Zina”, “Spirou”, “Tintin” et bien d’autres. Son importance est reconnue par la réforme du système éducatif qui a introduit la bande dessinée comme texte support dans les nouveaux manuels scolaires”, soutient-il. A la presse, le ministre a promis que l’Etat mettra plus de moyens pour promouvoir de la BD, “un art en contact avec toutes les catégories sociales”. “La BD est un livre ouvert sur toutes les valeurs. Des valeurs qui peuvent contribuer à élever le niveau de la culture au sein de la société. C’est également un moyen de distraction. Cet art aide à rapprocher les peuples”, ajoute-t-il. Il a appelé à la création d’une réseau international entre bédéistes pour “renforcer l’échange artistique et professionnel”. Plusieurs conférences sont prévues durant le FIBDA sur, entre autres, la bande dessinée espagnole, sur l’édition de la BD en Algérie, sur la BD en Suède avec le célèbre bédéiste Fabian Goranson, auteur notamment de « Inferno », sur les 50 ans de la revue M’Quidech, sur les 70 ans du journal Spirou et sur le Cosplay. Des espaces sont réservés pour le gaming, le Cosplay, les ateliers de formation et la vente de BD.