ALGÉRIE
28/06/2015 06h:37 CET | Actualisé 28/06/2015 06h:41 CET

L'attentat contre une mosquée au Koweït commis par un Saoudien (ministère)

AFP
Photo publiée le 28 juin 2015 par l'agence koweïtienne Kuna de Fahd Souleiman Abdel Mohsen al-Qabaa, l'auteur présumé de l'attentat suicide meurtrier contre une mosquée chiite à Koweit deux jours plus tôt

L'attentat suicide contre une mosquée chiite au Koweït qui a fait 26 morts et 227 blessés vendredi, a été perpétré par un ressortissant saoudien, a annoncé dimanche le ministère koweïtien de l'Intérieur.

Dans un communiqué diffusé par l'agence officielle Kuna, le ministère a identifié le kamikaze présumé comme étant Fahd Souleimane Abdel Mohsen al-Qabaa.

L'attentat a été revendiqué par le groupe extrémiste sunnite Etat islamique, qui considère les chiites comme des hérétiques.

D'après le ministère koweïtien, Fahd al-Qabaa était entré dans le pays par l'aéroport de Koweït vendredi à l'aube, soit le jour où l'attentat a été commis. Aucune autre précision n'a été fournie à ce stade par les autorités koweïtiennes.

Celles-ci avaient annoncé auparavant l'arrestation du chauffeur soupçonné d'avoir conduit le kamikaze à la mosquée, de même que celle du propriétaire de la maison où ce chauffeur se cachait.

Dans un communiqué, la "Province de Najd", qui s'est récemment manifestée comme la branche saoudienne de l'EI, avait affirmé qu'un kamikaze, désigné sous le nom d'Abou Souleiman al-Mouwahhid, avait perpétré l'attentat de vendredi.

Cette même "Province de Najd" avait revendiqué en mai deux attaques meurtrières contre les chiites dans le royaume saoudien. L'EI avait également récemment endossé la responsabilité de cinq attentats quasi simultanés contre des mosquées dans la capitale du Yémen, Sanaa, actuellement sous la coupe d'une rébellion chiite.

LIRE AUSSI:Des morts et des blessés dans l'explosion d'une mosquée chiite à Koweit city (Mise à jour)

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.