17/09/2019 15h:35 CET | Actualisé 17/09/2019 15h:35 CET

L'assemblée générale de la FRMF lève le voile sur ses dépenses

Elles s'élèvent à 826 millions de dirhams pour la période allant du 1er juillet 2018 au 30 juin 2019.

Goal.com
The governing body absolved Lekjaa after an accusation of violent conduct following the Confederation Cup final match between Zamalek and RS Berkane

FOOTBALL - La Fédération royale marocaine de football (FRMF) a fait sa rentrée, lundi 16 septembre, lors de son Assemblée générale ordinaire (AGO) à Skhirat. Un rendez-vous qui a réuni l’ensemble des acteurs du monde du ballon rond marocain. En sa qualité de président de la FRMF, Fouzi Lekjaa a fait le point sur les principales réalisations de l’année passée, les nouvelles orientations et l’état financier actuel de la fédération. Des montants en constante augmentation, malgré les performances décevantes des équipes nationales (EN) aux dernières compétitions internationales. 

Le budget de la sélection nationale augmenté

826.354.118 millions de dirhams. C’est le montant des dépenses de la FRMF au titre de la période du 1er juillet 2018 au 30 juin 2019, d’après le rapport financier présenté lors de cette AGO. Une somme inférieure aux recettes de la fédération, qui s’élèvent à 826.452.703 millions de dirhams. Des résultats “ordonnés et justes” et qui reflètent “la situation financière réelle de la fédération”, selon un représentant du bureau d’audit en charge des états financiers. 

Lorsqu’il s’agit des EN, la FRMF n’hésite pas à sortir son chéquier. Elle a augmenté, après la Coupe du Monde 2018, leur budget qui est ainsi passé de 230 millions de dirhams en 2017/2018 à 241 millions alloués l’année suivante. Un budget important qui n’aura pas nécessairement permis de faire briller les EN, rapidement éliminées des plus grosses compétitions internationales: les Lions de l’Atlas éliminés de la Coupe d’Afrique des Nations 2019 contre le Bénin, les U23 et l’équipe nationale féminine non qualifiée pour la CAN U23...

Malgré leur modestie, ces résultats ont été, néanmoins, salués par la FRMF dans son rapport moral, également dévoilé au cours de cette AGO qui s’est attardée sur les principales réalisations de l’année passée. Celles-ci concernent  la qualification de la sélection nationale à la CAN 2019, la désignation du Maroc pour abriter la CAN de futsal en 2020, l’organisation de la Coupe Mohammed VI des champions, l’obtention de la médaille de bronze par l’équipe nationale féminine des moins de 23 ans aux Jeux africains (Rabat 2019) et la tenue du Sommet exécutif du football de la FIFA au Maroc. 

Ces rapports ont été approuvés, lors d’une séance tenue en présence du ministre de la Jeunesse et du Sport, Rachid Alami Talbi, avec une majorité de 46 délégués sur 52 et représentants des clubs de D1, D2, des divisions amateurs, des ligues régionales et des groupements. Un seul représentant a voté contre l’adoption des rapports.

Les nouvelles orientations de la FRMF

De son côté, le président de la FRMF a rappelé la nécessité de “joindre les efforts de tous les acteurs du football national pour mettre cette discipline sur la bonne voie”. Il s’est prononcé sur la nouvelle structuration de la FRMF qui repose sur trois pôles majeurs, à savoir, la formation, le marketing et les relations internationales.

Le président du comité central d’arbitrage, Jamal Kaaouachi, a indiqué, pour sa part, que la technologie ”’Assistance vidéo à l’arbitrage (VAR)” sera adoptée à partir des quarts de finale de la Coupe du Trône, faisant savoir que la FIFA organisera une session de formation au profit des arbitres marocains dans ce domaine.

Le bilan a, par ailleurs, évoqué les résultats réalisés par les clubs nationaux dont le sacre du Raja de Casablanca à la Coupe de la Confédération africaine, et son obtention de la Super coupe de la CAF ainsi que la qualification de la Renaissance de Berkane à la finale de la même Coupe et celle du Wydad de Casablanca à la Ligue des champions africaine. 

L’AGO a, par ailleurs, approuvé le projet de modèle-type du règlement intérieur des ligues régionales du football et la proposition de création des ligues nationales du football féminin et du football mixte. Les recommandations de la journée d’étude tenue le 5 août à Skhirat et la nomination de Said Oularbi, président de la Chambre nationale de résolution des litiges (CNRL) ont aussi été approuvées. Cette réunion a pris fin par la signature d’un accord-cadre entre la FRMF, la ligue nationale de football professionnel et la ligue nationale de football amateur.