MAROC
19/09/2018 10h:15 CET

L'armée israélienne tue trois Palestiniens, deux à Gaza et un à Jérusalem

Trois Palestiniens sont morts mardi.

AHMAD GHARABLI via Getty Images

INTERNATIONAL - Deux Palestiniens ont été tués par l’armée israélienne mardi 18 septembre au soir lors de manifestations au passage de Beit Hanoun, à la frontière nord de la bande de Gaza, rapportent les médias palestiniens.

Selon le porte-parole du ministère de la Santé de Gaza, Dr Ashraf al-Qedra, “Mohammed Ahmed Abu Naji (34 ans) et Ahmed Mohammed Omar (20 ans) ont été tués mardi par les forces d’occupation” israéliennes.

Le ministère de la Santé a déclaré que les corps des deux victimes ont été transportés à l’hôpital indonésien à la suite de tirs de soldats israéliens près du passage de Beit Hanoun.

Le même jour, un Palestinien de 17 ans a été tué par des tirs israéliens à Jérusalem, rapporte l’agence de presse palestinienne Wafa. Le jeune homme a été frappé par balles au niveau de Bab Al-Amoud (la Porte de Damas) à Jérusalem.

Les versions divergent sur les raisons de sa mort. Selon la police israélienne, le jeune homme était armé d’un couteau et voulait s’attaquer à un soldat israélien. Des témoins palestiniens disent qu’il n’était pas armé et qu’il ne représentait donc aucune menace pour les soldats israéliens.

Mardi, l’armée israélienne a interdit aux Palestiniens d’entrer ou de sortir de la vielle ville de Jérusalem.

184 Palestiniens ont été tués par l’armée israélienne depuis le début des manifestations de la Marche du retour le 30 mars 2018.